Dakhla, plate-forme du business américain en Afrique 

Sous-secrétaire d’État américain D. Schenker, a annoncé que la Société américaine de financement du développement international (DFC) ouvrira une antenne dans la ville de Dakhla qui servira de point de départ de toutes ses opérations vers le continent africain.

0
Adam Boehler, PDG de la US International Development Finance Corporation (DFC)

« Le consulat américain sera bientôt inauguré », a relevé N. Bourita, tout en faisant remarquer que cette nouvelle donne requiert une réadaptation de l’Accord de libre-échange Maroc-USA pour permettre aux produits marocains, y compris des régions du sud, d’accéder au marché américain.

A rappeler que Adam Boehler, PDG de la US International Development Finance Corporation (DFC), s’est rendu au Maroc pour explorer les opportunités d’investissement dans le secteur privé et les possibilités de renforcer la croissance économique. «Cette visite promeut les nouvelles initiatives annoncées en décembre et qui mobiliseront 5 milliards de dollars d’investissements au Maroc et en Afrique du Nord», indique un communiqué de l’ambassade des Etats-Unis au Maroc.

«Je suis heureux d’être de retour au Maroc, afin d’explorer les investissements susceptibles d’accroitre les opportunités économiques, particulièrement l’autonomisation économique des femmes, dans le pays et dans toute l’Afrique du Nord», a déclaré A. Boehler, PDG de la DFC, cité par le communiqué. «Nous apprécions notre solide partenariat avec le Maroc et sommes impatients de poursuivre notre collaboration», a-t-il ajouté.

La même source souligne que l’ambassadrice itinérante des États-Unis pour les dossiers relatifs aux femmes dans le monde, Kelley Currie, ainsi que la vice-présidente principale des initiatives stratégiques et Directrice Générale de la 2X Women’s Initiative chez la DFC, ont rejoint A. Boehler lors de ce voyage. Elles ont présidé une table ronde sur l’autonomisation économique des femmes et ont discuté de l’initiative 2X MENA récemment annoncée.

«La DFC a également annoncé qu’elle travaillait avec le Fonds d’Aide aux Petites Entreprises (SEAF) pour créer un fonds de 100 millions de dollars, dont 50 millions de dollars seront potentiellement fournis par la DFC», note le communiqué. Ce fonds «soutiendra les petites et moyennes entreprises (PME) opérant dans les secteurs d’impact tel que l’agriculture, la santé, l’industrie, l’eau, l’assainissement et l’énergie propre».

Il sera aussi un effort de premier plan axé sur les PME et fera progresser le mémorandum d’accord (MOU) de 3 MMDH signé par DFC avec le Maroc et le nouveau bureau régional Prosper Africa, qui sera basé à Rabat. Cette initiative s’appuiera sur les travaux antérieurs réalisés par l’Agence américaine pour le développement international (USAID), conclut le communiqué.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus