Défense US: Des armes biodégradables ?

0
L’Empire ne recule devant rien pour étonner le reste du monde. La preuve en est que le Pentagone a lancé, fin novembre, un « appel à projet » pour la confection d’armes biodégradables contenant des graines de plantes. Un appel d’offres qui court jusqu’au 8 février…
Mais de quoi retourne-t-il au juste ? L’affaire concerne les munitions destinées aux « mortiers et lance-grenades de calibre 40 mm, 60 mm, 81 mm et 120 mm ainsi que de munitions d’artillerie de calibre 150 mm ». Et l’argumentaire développé dans l’appel d’offres est des plus clairs : « Les composants actuels des munitions d’entraînement nécessitent des centaines d’années pour se désintégrer. En plus de cela, les civils (par exemple des fermiers ou des ouvriers) qui tombent sur ces cartouches ne savent pas si ce sont des balles d’entraînement ou des munitions stratégiques ».
En décidant de frapper un grand coup, le Pentagone sacrifie à la mode de la durabilité en et sommant les producteurs de munitions d’ajouter à celles-ci des graines « afin de permettre aux fragments de munitions explosées de se décomposer dans la nature », dit son communiqué. Le greenwashing est ainsi mis en avant, excipant ainsi les réactions des fondamentalistes verts. Et il paraît que des ingénieurs militaires ont déjà présenté « des plantes spéciales capables d’absorber les restes polymères des munitions ».
Reste à savoir si ces munitions biodégradables seront aussi de la partie lors des manœuvres conjointes que l’armée US multiplie aussi hors sol américain. Auquel cas, nul besoin de souligner que le « print-foot » de tout corps expéditionnaire US sera plus allégé et ne déboucherait pas sur des procès à n’en plus finir de dédommagement pour les paysages escamotés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus