The news is by your side.

Déficit commercial de 5,63 Mrds DH au premier trimestre

Les échanges commerciaux de marchandises ont été marqués par un allégement du déficit commercial de 11,2% à 5,63 Mrds DH au titre du premier trimestre de 2021, selon l’Office des changes.

0 49

Les échanges commerciaux de marchandises ont été marqués par un allégement du déficit commercial de 11,2% à 5,63 Mrds DH au titre du premier trimestre de 2021, selon l’Office des changes.
Dans sa note sur ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs de mars 2021, l’Office des changes indique que cet allègement s’explique par une augmentation des exportations de 8,72 Mrds DH, plus importante que celle des importations (3,09 Mrds DH), relevant que le taux de couverture s’est établi, quant à lui, à 63,4%, en amélioration de 5,7 points.
La hausse des exportations à 77,61 Mrds DH a concerné la majorité des secteurs, principalement les ventes de l’automobile, celles de phosphates et dérivés et celles de l’électronique et électricité, fait savoir la même source. S’agissant des importations, leur augmentation à 122,46 Mrds DH fait suite à la progression des achats de la majorité des groupes de produits, principalement, des produits finis de consommation de 3,19 Mrds DH, des produits alimentaires (1,81 Mrds DH) et des produits bruts de 930 MDH. Cette hausse est atténuée, toutefois, par la baisse des approvisionnements en produits énergétiques (-2,59 Mrds DH) et celle des achats des biens d’équipement (-383 MDH).
En effet, la hausse des importations des produits finis de consommation (11,9%) est attribuable essentiellement à la hausse des achats des parties et pièces pour voitures de tourisme (35%) et à ceux des voitures de tourisme (23,5%), explique l’Office. En parallèle, l’augmentation des importations des produits alimentaires (+12,5%) est due principalement à la hausse des achats de blé (22,1%) et à ceux des dattes (72,5%). Pour ce qui est des flux financiers, celui net des Investissements Directs Étrangers (IDE) a atteint 3,325 Mrds DH au terme des trois premiers mois de 2021, contre 4,871 Mrds DH un an auparavant, soit un repli de 31,7%, indique l’Office des changes.
Ce résultat s’explique par une baisse des recettes des IDE de 10,6% passant de 7,068 Mrds DH à 6,322 Mrds DH, conjuguée à une hausse des dépenses de 36,4%. Pour ce qui est du flux net des Investissements Directs Marocains à l’Étranger (IDME), il a augmenté de 102 MDH totalisant 1,544 Mrds DH à fin mars 2021 contre 1,442 Mrds DH une année auparavant.
L’Office des changes fait également savoir que les investissements directs marocains à l’étranger ont presque doublé (+2,573 Mrds DH) atteignant 5,324 Mrds DH à fin mars 2021 contre 2,751 Mrds DH à fin mars 2020. En parallèle, les cessions de ces investissements ont augmenté de 2,471 Mrds DH, souligne la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.