The news is by your side.

Délit de presse: T. Bouachrine dans le viseur

9

Le couperet vient de tomber ! Taoufik Bouachrine, directeur et propriétaire du journal « Akhbar Al Yaoum » a été condamné par la chambre pénale près du tribunal de première instance de Casablanca, à 2 mois de prison avec sursis, et à des dommages et intérêts qui totalisent 1,6 millions de dirhams. Cette condamnation est liée à la plainte déposée par le directeur général du groupe «Medi Edition», et par le journaliste américain Richard Miniter, par rapport à un article publié par le magazine Forbes en 2012. Diffamation et publication d’informations mensongères sont les charges retenues contre T. Bouachrine qui, pour rappel, n’est pas à sa première comparution devant les tribunaux. Le dernier feuilleton en date l’oppose à Faouzi Lekjaa qui réclame, lui, 1 MDH et d’interdire le directeur du quotidien d’excercer le métier de journaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :