Démantèlement en France, d’un réseau de travailleurs agricoles marocains

A Tarn-et-Garonne, un réseau spécialisé dans le recrutement de travailleurs agricoles marocains a été démantelé, et cinq personnes ont été interpellées le 19 janvier.  Les perquisitions ont permis de saisir une somme de 23 000 euros en liquide, en plus de 30 000 euros sur des comptes bancaires ainsi que des véhicules, a rapporté l’AFP.

0
Démantèlement en France, d’un réseau de travailleurs agricoles marocains

Les cinq personnes ont été mises en examen, dont une placée en détention provisoire, a indiqué lundi 25 janvier la Police aux frontières (PAF) de Toulouse. Les individus poursuivis sont des Français d’origine marocaine et des Marocains vivant à Montauban. Ils sont soupçonnés d’avoir embauché illégalement près de 250 ressortissants marocains, en tant que prestataires de main-d’œuvre qui ne déclaraient pas leur activité. En deux ans, les sociétés ont généré un chiffre d’affaires de 1,6 million d’euros. Officiellement, les entreprises n’avaient cependant aucun chiffre d’affaires, selon la PAF.

Les suspects auraient aussi fait entrer illégalement en France plusieurs dizaines de personnes et employaient d’autres qui s’y trouvaient en situation administrative irrégulière. Dans le ramassage de fruits ou la taille de vignes, les saisonniers étaient employés sous des identités différentes dans plusieurs exploitations.

La police a indiqué qu’une information judiciaire a été ouverte depuis juin dernier à Montauban, pour aide à séjour irrégulier en bande organisée, travail dissimulé et emploi d’étrangers sans titre en bande organisée, faux et usage de faux ainsi que blanchiment aggravé.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus