The news is by your side.

Des OVNIS aux PAN : Une agence US pour éclairer la zone grise ?

ANCFCC-Large-1100×280-1
0 291

Les sénateurs US ont approuvé le 15 décembre la version finale du texte détaillant auprès de la Maison Blanche les attentes du Congrès en ce qui concerne le budget annuel de la défense nationale, ainsi que son utilisation.
A en croire la presse américaine, une part encore inconnue des 770 milliards de dollars qui pourraient y être alloués devrait inclure la création d’une nouvelle agence destinée aux investigations sur les objets volants non identifiés (ovnis) qui évoluent à travers l’étude plus large des phénomènes aérospatiaux non identifiés, connus sous l’acronyme «PAN». Cette nouvelle structure serait notamment chargée d’«évaluer les liens entre phénomènes aériens non identifiés et gouvernements étrangers adverses ou acteurs non étatiques», mais aussi «la menace que ces incidents représentent pour les Etats-Unis».
Selon le New York Post, l’agence en question devrait ainsi soumettre des compte-rendus réguliers sur ces questions à des commissions désignées par le Congrès.
Loin d’être la première en la matière, l’initiative fait écho à un rapport des renseignements US sur le sujet, dont une partie a été rendue publique cet été. Concernant les origines possibles de certains phénomènes aérospatiaux non-identifiés recensés par l’armée ces deux dernières décennies, les auteurs du document en question y émettaient alors l’hypothèse de technologies déployées par la Chine et la Russie.
En outre, l’administration américaine a, ces derniers mois, remis sur la table la potentielle origine extraterrestre de certaines observations troublantes. L’actuel patron de la Nasa s’est par exemple exprimé à plusieurs reprises en 2021 sur une telle possibilité.
Au mois de novembre, la directrice du renseignement américain évoquait à son tour l’hypothèse en question : «Reste à savoir s’il y a quelque chose d’autre que nous ne comprenons tout simplement pas, qui pourrait provenir d'[un milieu] extraterrestre», a-t-elle notamment déclaré lorsqu’on l’interrogeait sur le rapport susmentionné. Aucun consensus n’existe à ce jour pour appuyer la piste extraterrestre, pas plus qu’il n’est possible de l’écarter définitivement.
En tout état de cause, les efforts déployés pour étudier les phénomènes aérospatiaux non identifiés ne datent pas d’hier et s’inscrivent dans un contexte d’évolution technologique générateur de tensions sur la scène internationale.

ANCFCC-Large-1100×280-1
ANCFCC-Large-1100×280-1
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.