The news is by your side.

Des sionistes dans le viseur d’avocats marocains : Une plainte contre M. Ben-Shabbat suit son cours

ANCFCC-Large-1100×280-1
0 235

Quatre avocats, à savoir Abderrahman Benameur, Abderrahim Jamaï, Abderrahim Ben Barka et Khalid Sefiani, ont déposé plainte auprès du parquet près la cour d’appel de Rabat pour des accusations de «crimes contre l’humanité».
Ils appellent à l’ouverture d’un dossier, après la mort de quatre jeunes filles marocaines lors de l’agression israélienne contre Gaza en mai de cette année, rapporte Al Araby Al Jadeed. Aucun détail n’a été donné sur l’âge des filles ou la raison pour laquelle elles étaient à Gaza, précise-t-on. Originaire de Salé et «détenteur de la nationalité marocaine», M. Ben-Shabbat aurait été «présent dans la salle des opérations lors du bombardement de Gaza aux côtés de l’ancien Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et du chef d’état-major de l’armée israélienne, Aviv Kochavi », selon les avocats.
«La balle est maintenant dans le camp de la justice marocaine, et nous verrons comment elle traitera l’affaire», a confié au média l’avocat K. Sefiani. «Nous attendrons qu’un mandat international soit émis pour arrêter ces trois-là (Ben-Shabbat, Netanyahu et Kochavi), les renvoyer pour enquête et être jugés au Maroc», a-t-il ajouté, notant que des «preuves des crimes de guerre avaient été fournies et étayées avec des documents, des photos et des vidéos».
Le média précise que les avocats ont reçu une «procuration spéciale» de la famille de la Marocaine Hanane Rafi Al-Tamsmani, de parents marocains, décédée lors d’un raid israélien sur la bande de Gaza en mai dernier. Ils estiment que leur plainte constitue «un test pour le ministère public pour montrer que les Marocains sont tous égaux devant la loi».
M. Ben-Shabbat a été nommé conseiller à la sécurité nationale d’Israël et chef d’état-major de la sécurité nationale en novembre 2017 et a démissionné en août dernier.
Le Maroc et Israël ont normalisé leurs relations l’année dernière et ont établi des relations diplomatiques semi-complètes, avec l’ouverture de bureaux de liaisons, en attendant celle d’ambassades.

ANCFCC-Large-1100×280-1
ANCFCC-Large-1100×280-1
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.