Désendettement d’Addoha : A quel prix ?

0 89
Tout l’état-major du Groupe Addoha a de quoi se réjouir à l’annonce des résultats du Plan génération cash (PGC). Plan qui, côté cour, a permis un désendettement à hauteur de 2,7 Mds de dirhams depuis le lancement de la restructuration. Rien que sur le deuxième trimestre de cette année, le promoteur a réalisé un désendettement de 435 MDH et a réussi à déstocker 1.284 unités de produits finis, avec un cash collecté de 2,3 Mds de dirhams.Depuis le lancement du PGC, Addoha a réussi à collecter 14,3 Mds de dirhams.
Lpromoteur explique , dans un communiqué, que durant le premier semestre 2016, le désendettement a atteint 900 MDH contre un objectif initial de 750 MDH. Les ventes de stocks de produits finis ont atteint 2.690 unités contre un objectif de 2.631 unités. Pour sa part, la production a atteint 6.595 unités contre un objectif de 6.500. Enfin, le cash collecté a atteint 4,3 Mds de dirhams contre un objectif de 4,4 Mds de DH. Le groupe signale que le désendettement a atteint 60% de l’objectif fixé à 2017. Le ratio d’endettement (dettes nettes/fonds propres ) est estimé au 30 juin à 56% contre 80% au 31 décembre 2014. Le promoteur a acquis pour 80 MDH de foncier sur l’axe Casa-Rabat, pour un objectif annuel de 300 MDH.
Mais côté jardin, le géant de l’immobilier a de quoi se faire du mourant. Lui qui collectionne les défauts. L’exemple typique d’un tel dérapage (encore un !) est à situer au niveau du lotissement Al Yasamine, à Casablanca, livré avec des défauts de structure. Murs qui se lézardent, fondations qui se déchaussent… Bref, point de senteur fleurs…

 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus