The news is by your side.

Deux journalistes tués au Kenya : Une profession en colère à Nairobi

12
Les journalistes kényans ont manifesté dans plusieurs villes du pays, dont Nairobi, après la mort de deux collègues tués, selon eux, pour leur travail, jugeant leur métier de plus en plus dangereux et disant être victimes du harcèlement de responsables politiques. Une centaine de journalistes s’étaient réunis dans le centre de la capitale Nairobi, brandissant des pancartes aux slogans tels que «la Constitution est notre carte de presse» ou «les reporters méritent de rentrer sains et saufs auprès de ceux qui leur sont chers».
«Nous sommes fatigués de faire l’objet de harcèlements et d’intimidations dans le cadre de notre travail», a déclaré un de ces journalistes, estimant que sa profession devenait «trop dangereuse». D’autres manifestations, moins suivies, ont été organisées à Nakuru (centre-ouest), Kitale (ouest) et Eldoret (ouest).
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :