Djihadisme au Mali : La mal-vie, le point de bascule pour les jeunes

0 76
Le rapport élaboré par l’Institut d’étude et de sécurité basé à Dakar s’interrogeait sur les véritables motivations des jeunes djihadistes au Mali. Ce basculement dans le nihilisme est-il justifié par la foi ou par les circonstances ? Les auteurs qui ont interrogé un vaste panel, notamment de présumés djihadistes en prison, apportent un éclairage intéressant. La principale motivation qui pousse les jeunes à grossir les rangs des groupes djihadistes est moins imputable à la religion qu’aux facteurs économique et de sécurité. En d’autres termes, la majorité des jeunes explique avoir rejoint ces groupes terroristes pour avoir de l’argent ou bien pour se protéger ou protéger les leur. Le chômage est donc un élément d’explication mais pas seulement. On peut également souligner l’absence d’Etat, la faillite de l’Etat sur la majorité du territoire malien qui pousse ses jeunes à chercher une solution annexe, et les groupes terroristes notamment dans le centre du pays proposent cette alternative à l’Etat, ils proposent ce cadre et ce semblant de justice. Toutefois, les auteurs du rapport ne minorent pas le rôle de la religion. C’est un élément d’explication et il ne faut pas en sous-estimer l’impact, assurent-ils. Tout en soulignant que ce n’est pas là la motivation principale, en tous cas pas pour les jeunes interrogés dans le cadre de l’enquête menée avec la bénédiction des autorités maliennes. .

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus