The news is by your side.

Djihadisme : Le péril des loups solitaires

12
La veille des services marocains de sécurité permet de contenir, jusqu’à présent, les prétentions destructrices des djihadistes inféodés à la nébuleuse terroriste internationale. Le Maroc n’est pas à l’abri des menaces proférées aussi bien par « Al-Qaida » que par sa rivale « Etat Islamique ». Et si les actions de prévention ont jusqu’à présent permis le démantèlement de réseaux locaux, constitués essentiellement de djihadistes marocains, le péril prend une autre ampleur à la lumière de l’émergence du phénomène des loups solitaires. C’est dans ce cadre là qu’il faudra lire l’arrestation du ressortissant italien à l’aéroport d’Oujda-Angad, le 8 juin dernier, pour « son implication dans un dangereux projet terroriste visant des sites sensibles dans le royaume ». Selon un communiqué publié lundi 13 juin par le ministère de l’Intérieur, on apprend que les services de sécurité en poste à l’aéroport Oujda-Angad, en collaboration avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont arrêté, mercredi 8 juin, un ressortissant italien résidant en Belgique et qui faisait l’objet d’un avis de recherche pour lien avec le terrorisme. Les services de sécurité marocains avaient en effet des informations précises sur l’implication de cet individu dans des projets terroristes visant des sites sensibles dans le royaume. Selon les premiers éléments de l’enquête en cours, l’individu interpellé avait tenté, en vain, de rejoindre les rangs de Daech en Syrie ou en Irak en 2014. D’où son retour en Belgique d’où il préparait ses plans. En juin 2015, il avait rallié le royaume sur directives de Daech en vue de procéder à des repérages en vue de réaliser un ou plusieurs projets d’attentats. Le présumé terroriste aurait principalement préparé un attentat contre un site sensible à Casablanca où il avait effectué plusieurs repérages, nous apprend le communiqué du ministère de l’Intérieur.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :