The news is by your side.

Dossier saharien : A. Guterres reçu par le Roi à Rabat

0 211

Le Secrétaire général des Nations Unies a exprimé sa gratitude au Roi pour la réussite du 9ème forum de l’Alliance des civilisations, qui se tient à Fès, et s’est félicité de l’adoption d’une Déclaration forte et engageante, plus que jamais nécessaire dans un contexte international trouble, indique un communiqué du cabinet royal.

A. Guterres a salué, à cette occasion, l’engagement permanent du souverain en faveur de la promotion des valeurs d’ouverture, de tolérance, de dialogue et de respect des différences et n’a pas manqué de louer la contribution constructive et constante du Royaume pour le maintien et la consolidation de la paix, le renforcement de la stabilité et la promotion du développement, notamment dans le continent africain.

La question du Sahara marocain a aussi été abordée à la lumière de la résolution 2654 du Conseil de sécurité des Nations Unies, adoptée le 27 octobre 2022. A ce propos, le Roi Mohammed VI a réaffirmé la position constante du Maroc pour le règlement de ce différend régional sur la base de l’initiative d’autonomie, dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume.

Le souverain a réitéré le soutien du Royaume aux efforts du Secrétaire général et de son Envoyé personnel, Stafan De Mistura, aux fins de la conduite du processus politique, ainsi qu’à la MINURSO pour l’observation du Cessez-le-feu.

Cette audience s’est déroulée en présence, du côté onusien, de Miguel Graca, Conseiller spécial du secrétaire général, et du côté marocain, de Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger ».

Par ailleurs, on signale que l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental s’est rendu, mardi, en Suisse. A Berne, S. de Mistura a eu des entretiens avec la ministre des Affaires étrangères hélvète, Livia Leu. «La Suisse est prête à renouveler son soutien aux efforts menés par l’ONU dans la région», a écrit sur Twitter la cheffe de la diplomatie.

Ce déplacement intervient après l’adoption de la résolution 2654, le 27 octobre, par le Conseil de sécurité de l’ONU. Un texte qui a appelé le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario à s’engager dans le processus des tables rondes de Genève, initié par l’ancien émissaire onusien, l’Allemand Horst Köhler.

S. De Mistura est appelé à convaincre les quatre parties à reprendre les pourparlers dans les plus brefs délais. Le secrétaire général de l’ONU est tenu de présenter, en avril prochain, un rapport aux Quinze sur l’évolution de la situation politique et militaire au Sahara occidental entre octobre 2022 et avril 2023.

A signaler aussi que Washington qui accueille du 13 au 15 décembre, le sommet Afrique-Etats-Unis a fait l’impasse sur les séparatistes du Polisario. En effet, ledit mouvement n’est pas sur la liste des invités du président Joe Biden. L’Algérie et l’Afrique du Sud n’ont pas réagi pour le moment à cette mise à l’écart du mouvement séparatiste.

En ne conviant pas le Polisario, l’actuel locataire de la Maison blanche ne fait que suivre les traces du président Barack Obama. Pour mémoire, lors de l’édition 2014 du sommet Afrique-Etats-Unis, organisé également à Washington, il n’avait pas adressé d’invitation au Polisario, arguant que son pays ne reconnait pas la «RASD».

Outre le Polisario, l’administration Biden a exclu de ce grand rendez-vous de partenariat les pays africains suspendus au sein de l’Union africaine pour coups d’Etat, tels que le Burkina Faso, la Guinée, le Soudan et le Mali.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.