The news is by your side.

Drones et guerre secrète sous B. Obama : Le lanceur d’alerte D. Hale condamné

179

Il était accusé en vertu de l’Espionageact pour avoir divulgué des documents secrets sur les opérations clandestines de frappes par drones de l’administration Obama en 2014 et 2015.
Les documents, qui ont été publiés en octobre 2015 par The Intercept, ont révélé les horribles détails de la guerre par drones américains en Somalie, au Yémen et en Afghanistan, ainsi qu’un manuel des procédures utilisé par le gouvernement US pour ajouter des individus à ses listes de surveillance du terrorisme et les localise. En mars, D. Hale a plaidé coupable d’un chef d’accusation de violation de l’EspionageAct.
Les documents divulgués révèlent que l’administration Obama a mis en place un processus extrajudiciaire pour choisir ses cibles et les tuer, souvent sur la base de maigres preuves selon lesquelles la cible représentait une«menace continue et imminente».
Elles ont également révélé que davantage de civils ont été tués au cours de ces frappes qu’on ne le pensait auparavant. Au cours des cinq mois de campagne des opérations spéciales par drone en Afghanistan, près de 90 % des personnes tuées par les frappes aériennes US n’étaient pas les cibles visées.
Au final, les révélations de D. Hale ont mis en évidence l’ampleur, l’illégalité et le caractère inutilement destructeur de la guerre secrète des drones menée par Obama.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :