Des drones US stationnés en Tunisie : Espionner la Libye

0
Le chef de l’Etat tunisien vient de reconnaître la présence de drones US à la frontière libyenne. C’est la première fois que les autorités tunisiennes reconnaissent que de tels appareils US décollent de son sol. Officiellement donc, « 70 soldats américains » sont en train de former des militaires Tunisiens, mais aussi « de commander des drones ». Des précisions fournies par Béji Caïd Essebsi, président de la République, qui confirment une rumeur qui circulait depuis des mois. Fin octobre, le Washington Post, avaint indiqué que les Etats-Unis avaient « secrètement étendu leur réseau mondial de bases de drones à l’Afrique du Nord », dont la Tunisie, « pour mener des missions espionnes en Libye voisine ». Informations vite démenties par les autorités tunisiennes. Les révélations de BCE ont de quoi relancer la polémique autour de la « souveraineté nationale ». Mais le président reste prudent : il ne précise pas de quelles bases militaires décollent ces drones américains. Des drones, qui, à la demande des autorités tunisiennes, ne sont pas armés. Mais selon le président, cette mesure est nécessaire pour « éviter des infiltrations et des attaques de jihadistes ». A noter aussi que Mohamed Nejib Hachana, ancien ambassadeur tunisien à Washington avait souligné aux médias que les USA avaient expressément demandé aux autorités tunisiennes, sous le régime de Ben Ali, d’avoir une base militaire dans le pays dans les années 90, requête catégoriquement rejetée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus