The news is by your side.

Endiguement de la Chine : Washington décline ses peurs

0 309

Washington a averti que la Chine « travaille pour saper les alliances américaines dans le Pacifique indien et utilise son armée croissante pour contraindre et menacer ses voisins. Cela représente une menace pour la nation américaine ». The Wall Street rapporte que l’administration Biden a révélé, jeudi, une nouvelle stratégie de défense selon laquelle la Chine représente « la plus grande menace pour la sécurité américaine », et appelle à « des efforts intensifs pour renforcer les capacités militaires, pour dissuader Pékin dans les décennies à venir. »

Le document stratégique avertit que « la Chine cherche à saper les alliances américaines dans le Pacifique indien, s’engage dans des activités coercitives à Taïwan et constitue une menace potentielle pour la nation américaine par sa capacité à lancer des cyberattaques contre la base industrielle américaine et le système de mobilisation des forces américaines ».

Selon le journal, Lloyd Austin, secrétaire américain à la Défense, a écrit dans l’introduction de la nouvelle stratégie de défense US, que « la République populaire de Chine restera notre plus grand concurrent stratégique, pour les décennies à venir », soulignant que « la menace de Pékin déterminera comment l’armée américaine sera équipée et formée pour l’avenir ».

La stratégie de défense américaine est publiée tous les quatre ans par le Congrès et définit les plans de défense qui seront mis en œuvre à l’avenir afin de faire face aux défis potentiels que doivent affronter les États-Unis.

Les relations sino-américaines ont connu de fortes tensions ces derniers temps, notamment après la visite de Nancy Pelosi, présidente du Congrès américain, à Taïwan en août dernier, malgré le rejet catégorique de la Chine de toute visite diplomatique consacrée à « l’indépendance de Taïwan » et son opposition au « principe d’une seule Chine ».

Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères a réagi vendredi en soulignant que « les relations sino-américaines traversent un moment critique », notant que « la communauté internationale attend avec impatience que les deux pays développent une relation stable ».

Un communiqué publié par le ministère chinois des Affaires étrangères indique que « Wang Yi a déclaré au nouvel ambassadeur américain à Pékin, Nicholas Burns, que les relations sino-américaines traversent un moment critique, car la communauté internationale s’attend à un développement régulier des relations sino-américaines ».

« En tant que deux grands pays, les Etats-Unis ne devraient plus essayer de traiter avec la Chine par la force, et ne devraient pas tenter de réprimer et de contenir le développement de la Chine », a ajouté Wang Yi. « En tant qu’ambassadeur américain en Chine, j’espère que vous deviendrez un pont et un lien entre Washington et Pékin », a poursuivi le responsable chinois en s’adressant à l’ambassadeur américain.

Plus tôt vendredi, la Chine a estimé que « la révision des États-Unis sur sa position nucléaire pour 2022, qui a été publié jeudi par le département américain de la Défense, est fortement inspirée de la guerre froide et de la mentalité à somme nulle ». Pékin a souligné que « cette révision intensifie la concurrence entre les grandes puissances et utilise les armes nucléaires comme outils pour faire avancer l’agenda géopolitique de Washington ».

« Cela va évidemment à l’encontre du désir du monde d’empêcher une guerre nucléaire ou une course aux armements nucléaires », a déclaré Wang Wenbin, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, soulignant que « la Chine a la capacité et la confiance nécessaires pour protéger ses intérêts de sécurité, et le chantage nucléaire américain avec la Chine ne fonctionne pas. »

Dans des déclarations précédentes, la Chine a exhorté les États-Unis à « abandonner la mentalité de la guerre froide et la logique de l’hégémonie, à poursuivre une politique nucléaire rationnelle et responsable, à assumer sa propre et principale responsabilité en matière de désarmement nucléaire et à contribuer à la stabilité stratégique mondiale et à la paix et à la sécurité mondiales. »

Pour rappel, le mois dernier, n Liu Bingyu, porte-parole de l’ambassade de Chine à Washington, avait souligné que « son pays prendrait les mesures résolues et légitimes nécessaires, après que les États-Unis ont annoncé qu’ils prévoyaient de vendre à Taïwan 1,1 milliard de dollars d’armes neuves, prétendument pour renforcer ses défenses ».

Le président russe Vladimir Poutine a confirmé il y a quelques jours que Moscou et Pékin continuent de renforcer leurs relations de partenariat stratégique et global, tandis que le président chinois Xi Jinping a renouvelé le soutien de son pays à Moscou sur des questions d’intérêt commun. Jeudi, le chef de la diplomatie chinoise a annoncé que la Chine soutiendrait la Russie dans le renforcement de sa position de grande puissance sur la scène internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.