pharmacie en ligne viagra sure cialis générique vidal achat kamagra derivé du viagra sans ordonnance lasix injection cialis sans ordonnance allemagna cialis 5 mg médicament prix pharmacie en ligne agréée en ligne cialis bon commande viagra viagra ligne site fiable

Endiguement de la Russie : Vladimir Poutine appelle le FSB à la rescousse

Le maitre du Kremlin a appelé ses services de sécurité, le célèbre FSB en l’occurrence, à faire face à la politique occidentale d’« endiguement » qui cherche à « enchaîner » la Russie avec ses multiples sanctions.

0
Endiguement de la Russie : Vladimir Poutine appelle le FSB à la rescousse

Les relations entre Russes et Occidentaux n’ont cessé de se dégrader ces dernières années et sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide. Et l’incarcération de l’opposant russe Alexeï Navalny ont entraîné un regain de tensions et de nouvelles sanctions.

« Nous sommes confrontés à une politique dite d’endiguement de la Russie », a lâché Vladimir Poutine, reprenant le terme associé à la politique étrangère américaine ayant visé à lutter contre l’influence soviétique. « Il ne s’agit pas seulement d’une concurrence normale dans les relations internationales, mais d’une ligne cohérente et agressive visant à perturber notre développement, à le ralentir », a poursuivi, mercredi, le Président russe devant le Congrès annuel du FSB, l’une des organisations qui ont succédé au KGB et qu’il a un temps dirigé.

Selon lui l’Occident tente d’« enchaîner (la Russie) avec des sanctions économiques », de saper sa stabilité et ses valeurs pour « au final, affaiblir la Russie et la contrôler de l’extérieur ».

Ces déclarations interviennent à un moment où les Occidentaux et les Russes sont à nouveau à couteaux tirés sur le dossier d’A. Navalny. Lundi, l’Union européenne a annoncé sanctionner quatre hauts fonctionnaires russes impliqués dans les procédures judiciaires engagées à l’encontre de l’opposant russe.

Plusieurs pays européens ont également réclamé l’arrêt de la construction du gazoduc Nord Stream 2 qui doit relier la Russie à l’Allemagne et suscite l’opposition des États-Unis. Pour l’heure, Berlin s’y refuse.

Outre l’affaire Navalny, Moscou et les Occidentaux se sont opposés sur de nombreux dossiers ces dernières années, notamment dans les conflits syrien, ukrainien et libyen, et s’accusent mutuellement d’ingérence dans leurs affaires intérieures.

Mercredi, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a également accusé « certains pays occidentaux » d’opter pour « une approche coercitive » et d’user de « méthodes d’intimidation illégales » contre la Russie.

«Si l’Union européenne poursuit ses actions destructrices, la Russie ne restera pas les bras croisés mais trouvera des moyens et des méthodes appropriés pour influer sur la situation. On peut appeler cela une réponse asymétrique ou autrement mais sans aucun doute de telles actions ne resteront pas sans réponse», a déclaré Vladimir Tchijoe, ambassadeur russe permanent auprès de l’Union européenne, à Rossiya 24.

Lundi 22 février, Josep Borrell, Haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères, a annoncé que Bruxelles se préparait à durcir ses sanctions contre Moscou en réaction à l’arrestation puis à la condamnation du blogueur et opposant A. Navalny.

Suite à cette annonce, la diplomatie russe a qualifié de déplorable «l’intégration d’instruments illégitimes -ultimatums, pressions et sanctions- dans l’arsenal de la politique étrangère de l’UE». Et jugé inacceptables, illicites et absurdes les demandes de l’UE de libérer A. Navalny, citoyen russe «reconnu coupable de crimes économiques par un tribunal russe sur le territoire national conformément au droit russe». Il s’agit pour Moscou « d’ingérence dans les affaires intérieures d’un État souverain».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

J'ai commencé à avoir des crises de migraine systématiques, alors je me suis rendu à la pharmacie www.europeangeneric.com pour obtenir des médicaments contre le vasospasme cérébral. Les maux de tête s'accompagnaient de fréquentes nausées, de douleurs musculaires, de troubles de la vue, de dépression, de vomissements et de troubles de la coordination des mouvements. Des analgésiques et des médicaments non stéroïdiens bien choisis ont permis de soulager rapidement les symptômes de la migraine et de réduire le risque de complications telles que les crises, les accidents vasculaires cérébraux et les gonflements du cerveau.