The news is by your side.

Entre Pékin et Washington, une mer d’incompréhensions

14
Xi Jinping a joué la carte de l’apaisement à l’ouverture du 8e dialogue stratégique et économique sino-américain. « Les Etats-Unis et la Chine doivent renforcer leur confiance réciproque », a-t-il déclaré, estimant inévitable que les deux puissances mondiales aient des différences, mais que celles-ci pouvaient être résolues quitte à ne pas ménager ses efforts. C’est la question sensible de la souveraineté de la mer de Chine du Sud qui alimente, depuis des mois, la tension entre Pékin et Washington. John Kerry, secrétaire d’Etat américain a exhorté « toutes les nations à trouver une solution diplomatique qui s’enracine dans les normes internationales et le respect de la loi ». La mention de la diplomatie n’est pas anodine alors qu’on attend le jugement de la cour d’arbitrage de la Haye saisie par les Philippines autour de la souveraineté sur des îlots réclamés par la Chine.
Intervenant à Singapour lors du grand sommet de Shangri-La sur la sécurité, l’amiral chinois Sun Jianguo, n’a pas fait dans la langue de bois. « Les pays extérieurs devraient jouer un rôle constructif à ce sujet, pas l’inverse. La question de la mer de Chine méridionale s’envenime à cause des provocations de certains pays qui poursuivent leurs intérêts égoïstes », a-t-il déclaré. Ashton Carter, secrétaire d’Etat américain à la Défense, n’a pas manqué de réagir en évoquant « la grande muraille d’isolement » derrière laquelle la Chine s’enferme.Au
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :