Entre Rabat et Bruxelles, on reparle pêche

Le bilan de la première année du nouvel accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne (UE) a été au centre d’un entretien par visioconférence entre le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch et le Commissaire européen à l’Environnement, aux Océans et à la Pêche, Virginijus Sinkevičius.

0
A. Akhannouch s’est félicité, mercredi, du bilan positif de la première année du nouvel accord de pêche UE-Maroc

A. Akhannouch s’est félicité, mercredi, du bilan positif de la première année du nouvel accord de pêche UE-Maroc, en dépit des contraintes de taille imposées par le contexte de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Il a rappelé, dans ce sens, que cet accord a permis aux deux parties de consolider leur coopération dans le secteur halieutique, et ce dans la continuité d’une coopération solide qui dure depuis 32 ans.

De son côté, l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UE Ahmed Rahhou, qui a pris part à cette réunion, a souligné que l’accord de pêche renforce le partenariat stratégique multidimensionnel entre le Maroc et son partenaire européen.

Cette rencontre, la première entre A. Akhannouch et le nouveau Commissaire européen à l’Environnement, aux Océans et à la Pêche, a été aussi une occasion de faire le point sur l’état d’avancement des discussions techniques entre les deux parties sur le bilan de la première année de l’accord et de fixer la date de la Commission Mixte de la deuxième année du protocole qui aura lieu au cours de la semaine du 7 décembre prochain.

Le présent accord de pêche entre le Maroc et l’Union Européenne, conclu en janvier 2019 pour une durée de 4 ans, fixe les conditions d’accès pour la flotte européenne et prévoit les exigences d’une pêche durable, rappelle-on.

Ont pris part également à cette visioconférence, la secrétaire générale du département de la Pêche Maritime, Zakia Driouich, la directrice générale de la Commission européenne pour les Affaires maritimes et la pêche (DG Mare), Charlina Vitcheva, ainsi que les représentants des délégations marocaines et européennes.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus