The news is by your side.

Entrepreneuriat agricole : Les conventions des projets sélectionnés sous le « Compact II » signées

0 131

Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des mesures d’accompagnement de l’opération pilote de melkisation des terres collectives situées dans les périmètres d’irrigation du Gharb et du Haouz, déployée au titre de l’activité « foncier rural » relevant du programme de coopération « Compact II », conclu entre les gouvernements du Maroc et des États-Unis, représenté par Millennium Challenge Corporation (MCC).

En ligne avec les objectifs de la nouvelle stratégie de développement agricole « Génération-Green 2020-2030 » et lancé en application de l’accord de partenariat, conclu le 07 novembre 2019, entre l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) et l’Office national du Conseil Agricole (ONCA), cet appel à projets aspire à promouvoir une approche innovante et inclusive de l’entreprenariat agricole visant l’autonomisation économique des femmes et des jeunes vivant de la terre et/ou ayant un lien avec elle. Comme il s’adresse aux associations et coopératives agricoles, avec une prédilection pour les organisations féminines ou celles comptant parmi ses membres des jeunes âgés de 15 à 45 ans.

S’exprimant à cette occasion, M. Sadiki a relevé que la melkisation des terres collectives est un levier pour résoudre de nombreuses contraintes auxquelles le secteur agricole fait face en matière de valorisation du foncier. Elle s’inscrit également dans le cadre de l’application des Royales Orientations visant à faire de terres collectives un levier du développement économique et social en milieu rural en général et de l’activité de melkisation à titre gracieux au profit des ayants droit des terres collectives situées à l’intérieur du périmètre irrigué en particulier, a-t-il ajouté.

Pour sa part, Jaouad Bahaji, directeur général de l’ONCA, a relevé que ces 15 projets sont le fruit d’un minutieux processus de sélection au niveau de quatre provinces, et lesquels ce partenariat permettra de faire mûrir en fédérant les efforts de tous. Conscient de l’importance de ces projets et la lourdeur de leur constance, l’ONCA assurera l’accompagnement en pré-création et en post-création afin de renforcer les capacités des porteurs de projets et contribuer à la réussite de ce partenariat, a ajouté J. Bahaji.

De son côté, Carrie Monahan, directrice résidente de MCC au Maroc, a indiqué, dans une déclaration à la presse, qu’il s’agit d’un jalon très important dans la collaboration avec le gouvernement marocain. Les gens des zones rurales, dotés de talent et de potentiel, peuvent être un levier pour l’économie marocaine, a-t-elle dit.

Malika Laasri, directrice générale de l’agence MCA-Morocco, a relevé, quant à elle, que ces projets permettront de soutenir les jeunes et les femmes vivant de ces terres et qui, avec ces projets-là, permettront de les valoriser. Ces projets vont permettre de générer 27.000 jours de travail par an et améliorer la rentabilité et le revenu des fermiers qui sont implantés sur place, a fait savoir M. Laasri. Totalisant un budget de 20,5 MDH et subventionnés à hauteur de 76% grâce au soutien du « Compact II » (15,6 MDH), ces projets concernent les provinces de Kénitra (4 projets), de Sidi Slimane et Sidi Kacem (3 projets chacune) et d’El Kelâa des Sraghnas (5 projets). Ces projets couvrent divers domaines, portant notamment sur les services, l’oléiculture, la valorisation du lait, l’agro-écologie, l’agro-tourisme, l’héliciculture, la culture d’avocat et de produits maraîchers et la commercialisation de légumineuses et de plantes aromatiques et médicinales. Les 15 projets sélectionnés à l’issue d’un processus rigoureux d’évaluation et d’accompagnement en pré-création sont portés par des coopératives, qui vont bénéficier d’un appui technique et financier visant à améliorer leurs systèmes de production et à développer et renforcer leurs activités économiques en lien avec le secteur agricole.

Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des mesures d’accompagnement de l’opération pilote de melkisation des terres collectives situées dans les périmètres d’irrigation du Gharb et du Haouz, déployée au titre de l’activité « foncier rural » relevant du programme de coopération « Compact II », conclu entre les gouvernements du Maroc et des États-Unis, représenté par Millennium Challenge Corporation (MCC).

En ligne avec les objectifs de la nouvelle stratégie de développement agricole « Génération-Green 2020-2030 » et lancé en application de l’accord de partenariat, conclu le 07 novembre 2019, entre l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) et l’Office national du Conseil Agricole (ONCA), cet appel à projets aspire à promouvoir une approche innovante et inclusive de l’entreprenariat agricole visant l’autonomisation économique des femmes et des jeunes vivant de la terre et/ou ayant un lien avec elle. Comme il s’adresse aux associations et coopératives agricoles, avec une prédilection pour les organisations féminines ou celles comptant parmi ses membres des jeunes âgés de 15 à 45 ans.

S’exprimant à cette occasion, M. Sadiki a relevé que la melkisation des terres collectives est un levier pour résoudre de nombreuses contraintes auxquelles le secteur agricole fait face en matière de valorisation du foncier. Elle s’inscrit également dans le cadre de l’application des Royales Orientations visant à faire de terres collectives un levier du développement économique et social en milieu rural en général et de l’activité de melkisation à titre gracieux au profit des ayants droit des terres collectives situées à l’intérieur du périmètre irrigué en particulier, a-t-il ajouté.

Pour sa part, Jaouad Bahaji, directeur général de l’ONCA, a relevé que ces 15 projets sont le fruit d’un minutieux processus de sélection au niveau de quatre provinces, et lesquels ce partenariat permettra de faire mûrir en fédérant les efforts de tous. Conscient de l’importance de ces projets et la lourdeur de leur constance, l’ONCA assurera l’accompagnement en pré-création et en post-création afin de renforcer les capacités des porteurs de projets et contribuer à la réussite de ce partenariat, a ajouté J. Bahaji.

De son côté, Carrie Monahan, directrice résidente de MCC au Maroc, a indiqué, dans une déclaration à la presse, qu’il s’agit d’un jalon très important dans la collaboration avec le gouvernement marocain. Les gens des zones rurales, dotés de talent et de potentiel, peuvent être un levier pour l’économie marocaine, a-t-elle dit.

Malika Laasri, directrice générale de l’agence MCA-Morocco, a relevé, quant à elle, que ces projets permettront de soutenir les jeunes et les femmes vivant de ces terres et qui, avec ces projets-là, permettront de les valoriser. Ces projets vont permettre de générer 27.000 jours de travail par an et améliorer la rentabilité et le revenu des fermiers qui sont implantés sur place, a fait savoir M. Laasri. Totalisant un budget de 20,5 MDH et subventionnés à hauteur de 76% grâce au soutien du « Compact II » (15,6 MDH), ces projets concernent les provinces de Kénitra (4 projets), de Sidi Slimane et Sidi Kacem (3 projets chacune) et d’El Kelâa des Sraghnas (5 projets). Ces projets couvrent divers domaines, portant notamment sur les services, l’oléiculture, la valorisation du lait, l’agro-écologie, l’agro-tourisme, l’héliciculture, la culture d’avocat et de produits maraîchers et la commercialisation de légumineuses et de plantes aromatiques et médicinales. Les 15 projets sélectionnés à l’issue d’un processus rigoureux d’évaluation et d’accompagnement en pré-création sont portés par des coopératives, qui vont bénéficier d’un appui technique et financier visant à améliorer leurs systèmes de production et à développer et renforcer leurs activités économiques en lien avec le secteur agricole.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.