The news is by your side.

ENTRETIEN AVEC NOUR AMRI, DTN DE LA FRMBB : La DTN mode d’emploi

26

Perspectives Med : Que pouvez-vous nous dire de l’organigramme et de la structuration de la DTN ?
Nour Amri : Afin de mettre en œuvre son plan d’action stratégique, la Direction Technique Nationales’est d’abord dotée d’une structure organisationnelle. Depuis plusieurs années, il était de coutume à la FRMBB d’avoir, de façon discontinue, un DTN, unique technicien qui travaille au sein de la fédération. Ce dernier se voyait confier des missions aussi diverses qu’importantes, telles que la formation des cadres, la gestion et préparation des Equipes Nationales, la formation des jeunes joueurs, etc. Face à la multiplicité des tâches, il était difficile voire impossible qu’il réussisse sa mission. Voilà pourquoi nous avons mis en place une structure de travail différente, avec un organigramme qui comporte quatre pôles : pôle Equipes Nationales, pôle Formation des entraîneurs, pôle Développement et pôle des Opérations. Dorénavant, 4 techniciens, à temps complet, sont à la charge de ces pôles au sein de la Direction Technique Nationale. Ils collaborent étroitement avec les 20 Conseillers Techniques Fédéraux nommés au sein des Ligues, portant ainsi à 24 le nombre de techniciens travaillant au sein de la FRMBB. Nous pensons que c’est le minimum qu’il faut pour mener à bien notre mission et réussir les objectifs que la FRMBB s’est fixée.
Qu’en est-il de l’institutionnalisation du technique ?
Face au vide juridique et à l’absence de plusieurs textes régissant le volet technique de la FRMBB, nous avons commencé par mettre en place les règlements nécessaires pour donner un caractère juridique à nos différentes futures actions : règlement particulier des Equipes Nationales, statut de l’entraîneur, règlement des compétitions des jeunes catégories, statut de l’agent de joueur, révision et mise à jour des règlements généraux, etc.
Et que dire de la formation des entraineurs ?
Pour répondre au manque de cadres, la FRMBB place la formation des entraîneurs comme une priorité absolue. Aussi, la Direction Technique Nationale s’est affairée à mettre en place les structures de l’Ecole Nationale des Entraîneurs. Depuis avril dernier, cette dernière a formé à ce jour 256 entraîneurs tous grades confondus.
Vous raisonnez en terme d’équipes nationales et non plus de l’Equipe Nationale, pourquoi ?
Avec les nouvelles orientations de la FRMBB, et sa volonté d’augmenter notre participation à l’international, le pôle des Equipes Nationales prépare activement les éliminatoires du championnat d’Afrique de la Zone 1 de l’Equipe Nationale seniors masculine et celle des U16 masculins et féminins. La grande nouveauté c’est le retour des Equipes Nationales féminines après plus de 10 ans d’absence de la scène internationale. Grâce aux nouvelles approches scientifiques de détection des joueurs (au Maroc et à l’étranger) et à l’ambitieux programme de préparation à moyen et à long terme que la Direction Technique Nationale a mis en place, j’ai la ferme conviction que nos Equipes Nationales vont jouer les premiers rôles au niveau africain dans le futur proche.
Vous avez évoqué le «pôle Développement ». De quoi s’agit-il ?
Le pôle Développement est sans doute, à mes yeux, le département le plus important de la Direction Technique Nationale. Sa particularité est de travailler directement sur le terrain avec les clubs et les ligues régionales. Son champ d’action est très large et passe par la création d’écoles de basket, l’augmentation et la supervision des compétitions des jeunes, la recherche sur l’amélioration des championnats nationaux, à la mise en place de nouveaux projets tels que le championnat national de Basket 3×3 et l’opération « Le Maroc en Grand » (détection et travail avec les joueurs de grandes tailles).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :