The news is by your side.

Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara : Les services d’A. Guterres excédés…

Les parties concernées par le dossier du Sahara persistent à mettre les bâtons dans les roues de l’Onu qui cherche leur agrément pour désigner l’envoyé personnel d’Antonio Guterres pour le Sahara. Tout récemment, Omar Hilale, ambassadeur du Maroc à New York avait clairement désigné Alger et ses marionnettes du Polisario comme responsables de ce blocage.

0 133

Les Nations unies ne parviennent toujours pas à désigner un nouvel envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara occidental. «Nous avons clairement indiqué qu’il est difficile de trouver un émissaire accepté par toutes les parties. Nous poursuivons nos efforts. Il y a encore des noms qui émergent, et nous allons voir ce qui va se passer», a précisé lors du point de presse du 16 juillet, Farhan Haq, adjoint du porte-parole d’A.Guterres,
A cette occasion, F. Haq a exhorté les parties à faciliter le travail de l’ONU afin que«nous puissions avoir quelqu’un sur le terrain qui puisse les aider, et nous avons besoin de coopération» pour désigner un successeur à l’Allemand Horst Köhler, qui avait présenté sa démission en mai 2019 pour des «raisons de santé». En revanche, A. Haq a éludé une question sur les candidats rejetés par le Maroc et le Polisario.A. Guterres avait affirmé le 2 juillet à Madrid, à Madrid, que les Nations unies ont déjà proposé 13 noms. «Jusqu’à présent, nous n’avons pas obtenu le consensus des parties»,a-t-il déploré.
Sur ce chapitre-là, la partie marocaine donne aussi de la voix en mettant en évidence la responsabilité d’Alger dans le blocage du processus de paix. O. Hilale, représentant du Royaume auprès de l’ONU l’a récemment rappelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.