The news is by your side.

Epreuves votatives : Les candidatures en chiffres

29

Le ministère explique dans son communiqué que le processus a été marqué par une «participation d’un nombre importants de citoyens aux élections», en comparaison aux élections précédentes.
Ainsi, pour l’élection des membres de la Chambre des représentants, 1 704 listes comprenant 6 815 candidatures ont été reçues, soit une moyenne nationale de plus de 17 candidatures pour chaque siège parlementaire. Elles se répartissent sur 5 046 candidates et candidats pour les listes locales (17 candidatures pour chaque siège) et 1 769 candidates et candidats pour les listes régionales (20 candidatures pour chaque siège).
En ce qui concerne les candidatures féminines enregistrées pour l’élection des membres de la Chambre des représentants, elles s’élèvent à 2 329 au total, soit 34,17% du nombre total de candidatures. Le ministère note aussi que 97 listes de candidatures soumises pour les circonscriptions électorales locales sont dirigées par des candidates en qualité de mandataires de listes.
On précise que 225 candidates et candidats sont des parlementaires exerçant actuellement leurs fonctions, dont 206 député(e)s et 19 conseiller(e)s.
Le communiqué informe aussi que PJD, PAM, Istiqlal et RNI ont déposé, chacun, 92 listes avec 305 candidatures pour les circonscriptions locales et 12 listes avec 90 candidatures pour les circonscriptions régionales.
En ce qui concerne l’élection des membres des conseils communaux et préfectoraux, le nombre de candidatures déposées au niveau national s’élève à 157 569 candidatures, dont 62 793 sous forme de listes et 94 776 sous forme de candidatures individuelles, soit une moyenne nationale de près de 5 candidatures pour chaque siège et une hausse de plus de 20% par rapport à 2015.
En nombre de candidatures, le RNI devance ses rivaux, avec 25 492 candidats, soit 16,18%. Il est suivi par le PAM (21 187 candidats, 13,45%), l’Istiqlal (19 845 candidats, 12,59 %), l’USFP (8,22%), le PPS (7,76%), l’UC (5,53%) et le PJD (8 681 candidats, soit 5,51%). Quant aux candidats sans affiliation politique qui se sont portés candidats, leur nombre ne dépasse pas 1 002 candidats, précise-t-on. Le ministère souligne aussi, en ce qui concerne l’élection des membres des conseils régionaux (678 sièges), que le nombre total de listes de candidatures soumises à leur tirage s’élève à 1 123 listes comprenant 9 892 candidatures (15 candidatures pour chaque siège), dont 3 936 candidates (40%).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :