The news is by your side.

Erbil sous des tirs iraniens : Téhéran assure avoir arrêté des « saboteurs »

0 120

« Cette opération est une riposte aux actes maléfiques que les groupuscules terroristes ont perpétrés ces derniers temps en envoyant des terroristes armés a l’intérieur du pays pour exécuter des attentats de sabotage et sécuritaires », a publié le Bureau des relations générales du Corps des gardiens de la révolution islamique en Iran (CGRI).

Ce dernier a précisé que l’attaque a été réalisée au moyen de pièces d’artillerie et de drones. Et de poursuivre : les 5 terroristes ont capturé dans la ville de Baneh dans la province du Kurdistan à l’ouest du pays.
« Ils ont avoué leurs intentions de sabotage contre la RII », a ajouté le bureau.

En mars dernier, le CGRI avait revendiqué une attaque balistique de plusieurs missiles contre une villa proche d’Erbil, dans laquelle se trouve selon lui « le centre stratégique des complots sionistes ».

En outre, le ministère iranien de l’Intérieur a révélé ce mercredi 11 mai avoir arrêté deux ressortissants européens qui ont tenté de perpétrer des émeutes pour déstabiliser le pays. Selon le ministère, ils ont tout de suite été arrêtés lorsqu’ils sont rentrés dans le pays.

« Ils voulaient exploiter certaines revendications des classes et des catégories du pays pour les réorienter et prendre le pays vers les émeutes et le chaos et déstabiliser la société », a-t-il ajouté.

Selon l’agence Mizane, affiliée au pouvoir juridique iranien, « les comploteurs ont envoyé deux personnes pour former un réseau destiné a déstabiliser la sécurité. Ils ont des nationalités européennes, sont experts pour semer le chaos et font partie d’un appareil d’espionnage ». L’agence n’a toutefois pas précisé le ou les pays d’où ils sont venus ni la date précise de leur entrée. Selon l’appareil de sécurité iranien, les deux espions ont été poursuivis dès qu’ils ont foulé de leur pieds le sol iranien. Leurs programmes et leurs rencontres secrètes ont été dévoilés et documentés et une partie d’entre eux sera révélée.

Le ministère iranien des Renseignements avait annoncé que deux personnes, accusées d’être des «agents» européens, avaient été arrêtées ». Il n’a pas précisé la nationalité des deux individus mais a précisé que ceux-ci cherchaient à «déstabiliser» le pays.

Dans un communiqué de presse mis en ligne le 11 mai, le ministère iranien des Renseignements a fait savoir que deux individus, soupçonnés d’être des «agents» venus d’Europe, avaient été arrêtés après avoir été accusés de vouloir «déstabiliser» le pays. «Deux Européens, qui étaient entrés dans le pays dans le but de déclencher le chaos et déstabiliser la société, ont été identifiés et arrêtés», a fait savoir le ministère dans le document, sans préciser la date ni le lieu de ces arrestations.
Le ministère a également qualifié les deux individus de «conspirateurs étrangers» étant des «agents […] expérimentés» du renseignement. Il n’a pour le moment pas donné plus de précision sur la nationalité des deux personnes arrêtées. Le ministère des Renseignements a toutefois expliqué que les deux individus étaient soupçonnés d’avoir voulu se rapprocher de plusieurs syndicats iraniens, dont celui des enseignants. Il a ajouté qu’il ne permettrait pas la moindre «négligence dans la protection de la sécurité et de la paix du cher et fier peuple de l’Iran».

Le 21 avril dernier, le ministère des Renseignements avait déjà annoncé avoir arrêté trois individus accusés d’entretenir des liens avec les services de renseignements israéliens du Mossad.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.