The news is by your side.

Facebook fait aussi la guerre aux Palestiniens : En « filtrant » les contenus…

0 141

D’après l’organisation de défense des droits humains, de nombreuses publications mises en ligne par des Palestiniens ou leurs soutiens et considérées comme diffusant un « discours ou des symboles de haine (anti-occupation, ndlr) » ont été supprimées d’Instagram, réseau social appartenant à Facebook.
Dans certains cas, même lorsque des internautes ont partagé des contenus de médias, leurs publications ont été retirées. « Facebook a injustement retiré ou supprimé des contenus (…) dont certains à propos d’abus des droits humains perpétrés lors des hostilités de mai », a affirmé l’ONG dans un communiqué publié vendredi. « Ces retraits suggèrent qu’Instagram restreint la liberté d’expression sur des sujets d’intérêt public », a critiqué HRW, dénonçant une « censure » de la part du géant US des réseaux sociaux.
« Le fait que l’entreprise reconnaisse des erreurs, et tente d’en corriger certaines est insuffisant, et ne répond pas à l’ampleur des restrictions de contenus qui ont été signalées et n’explique pas suffisamment pourquoi ces restrictions ont été mises en place initialement », a poursuivi l’organisation, affirmant que « l’étendue et le volume des restrictions signalées justifient une enquête indépendante ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.