The news is by your side.

Faire revivre le secteur du livre : La feuille de route du CESE

0 282

En marge de la 26e édition du Salon international de l’édition et du livre (Siel 2020), le CESE a présenté un rapport intitulé « Promouvoir la lecture, urgence et nécessité ». Un rapport qui

A l’heure où d’aucuns pronostiquent la fin du livre « papier », le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a cherché à marquer l’édition du Siel qui vient de tirer le rideau par la publication d’un document qui vise à « encourager la lecture à travers des indicateurs qui interpellent ».  Les recommandations avancées par l’institution versent toutes à inverser une tendance lourde qui « déclasse » le pays par rapport à d’autres en termes de lecture (quotidienne), d’achat de livres, mais aussi de redynamisation de l’industrie liée au livre. L’affaire est assez grave lorsqu’on sait que le gros des ventes de « livres » est trusté par un seul événement dans l’année, la rentrée scolaire en l’occurrence.

Pour réussir à inverser la tendance, le Conseil appelle à  mettre la promotion de la lecture parmi les priorités nationales et l’inscrire dans les politiques publiques. Cela sans oublier de doter la promotion de la lecture d’un cadre législatif et institutionnel approprié. En plus, le CESE appelle à organiser des assises nationales sur les différentes fonctionnalités de la lecture et à mettre en place des contrats-programmes avec les départements concernés.

L’institution qui appelle à soutenir la société civile pour développer, au niveau de chaque collectivité territoriale, un programme d’encouragement de la lecture sous différents supports, appelle à faire de la promotion de la lecture une action majeure de la régionalisation avancée et du développement territorial et de réserver, au niveau des collectivités locales, un budget spécial promotion de la lecture. En parallèle, le Conseil appelle à inciter le secteur privé à investir dans les bibliothèques scolaires et les centres culturels et dans les espaces de lecture.

A cette architecture s’ajoute une autre liée, elle, au numérique qui représente une arme à double tranchant. Pour le CESE, il s’avère nécessaire d’encourager la création d’un contenu numérique adapté à la lecture en ligne, de mettre en place des bibliothèques en ligne gratuites et de lier, en réseau, les bibliothèques existantes et soutenir les associations et les étudiants bénévoles.

L’Institution appelle aussi à développer l’utilisation du braille et des moyens alternatifs permis par les nouveaux outils numériques, pour rendre accessibles les archives et fonds documentaires publics pour les personnes ayant des déficiences visuelles. Et à lancer une initiative nationale de promotion des startups impliquées dans la création d’outils et d’applications numériques dédiés, tout en veillant à soutenir des programmes de recherche en intelligence artificielle.

Enfin, le CESE suggère de promouvoir la production et la distribution d’ouvrages.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.