Femmes et espace public: L’agression sous toutes ses formes banalisée…

0
L’androgynie n’est pas une construction de l’esprit. Et ses ravages ne font que s’exprimer au grand jour au fil des ans. Comme en témoigne le dernier rapport de l’observatoire national sur la violence à l’égard des femmes. Car contrairement aux idées reçues, ce phénomène qui s’inscrit en faux vis-à-vis du progrès auquel aspire la société prend de l’ampleur. Pas moins de 53 % des cas de violence physique et 66 % des cas d’agressions sexuelles ont eu lieu dans des lieux publics. C’est-à-dire au vu et au su de tous ! Tout cela porte à croire que l’architecture législative et l’arsenal légal assure moins de protection aux femmes et, partant, encourage les hommes à se transformer en de véritables bourreaux officiant à même la rue. L’impunité dont ils jouissent est renforcée par la complexité des procédures administratives qui exigent la présence de plusieurs témoins qu’il est souvent difficile de réunir… En attendant, nos mères, femmes et sœurs sont passibles de tous les excès qu’une société machiste « cultive » à l’ombre d’un conservatisme de mauvais aloi. Harcelées verbalement, elles le sont aussi physiquement. N’est-ce pas là une atteinte à l’intégrité physique que les droits humains consacrent dans toute société qui se respecte ?

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus