The news is by your side.

Feuilleton tendu entre Bruxelles et Ankrara sur le dossier des réfugiés

17
Fragile est l’accord conclu entre le Européens et les Turcs, à la mi-mars, pour la gestion de la crise des réfugiés. Les responsables de l’U.E découvrent au fil des jours combien il est difficile de négocier avec Ankara. Au Parlement européen, Volkan Bozkir, ministre turc aux Affaires européennes avait jugé que l accord traversait « un moment très dangereux ». C’est autour de l’histoire des visas, réclamés par les Turcs pour leurs ressortissants, que la tension semble se cristalliser. L’exemption de visas dans l’espace Schengen pour tous les ressortissants turcs y voyageant 3 mois relève, selon Bruxelles, du feu vert provisoire. La Commission européenne qui avait donné un feu vert, conditionnait l’approbation définitive à plusieurs mesures et notamment le changement de la législation turque antiterroriste jugée trop extensive et de nature à être utilisée pour réprimer l’opposition. Pour Ankara, il ne fallait pas plus pour alimenter l’ire des responsables. « Il n’est pas possible pour nous d’accepter un quelconque changement de notre droit antiterroriste », a déclaré Volkan Bozkir. Plus, le Parlement européen est entré, lui aussi, dans la danse. Les eurodéputés doivent en effet donner leur accord à l’exemption de visas proposée par la Commission européenne. Mais le président Martin Schultz a décidé d’ajourner tout travail parlementaire sur ce dossier tant qu’Ankara n’aura pas rempli les 72 critères demandés – y compris la réforme de la législation antiterroriste – ce qui complique un calendrier devant théoriquement s’achever fin juin.
Dans l’accord conclu en mars, la Turquie s’engageait à reprendre tous les migrants arrivés dans les îles grecques. En échange, les Européens avaient fait plusieurs concessions, et notamment cette promesse d’exemption de visas. Pour l’instant cet accord répond aux attentes de l’UE puisque le nombre de réfugiés arrivant en Grèce a diminué. Sur quoi débouchera cette épreuve de force ?
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :