La FGD tient parole : Omar Balafrej, député, abandonne la direction du Technopark

Chose promise, chose due. Les militants de la FGD qui ont réussi l’examen de la députation ont décidé de jeter un pavé dans le marigot politique aux eaux dormantes. L’heureux élu de la circonscription de Rabat-océan, Omar Balafrej n’y est pas allé par quatre chemins : il a annoncé abandonner son poste de directeur du Technopark (avec un traitement de plus de 50 mille dirhams par mois), pour se consacrer à sa mission parlementaire, (avec 32 mille dirhams d’indemnités). Plus, O. Balafrej a décidé de ne pas souscrire pour la retraite parlementaire, question tranchée par la FGD lorsque le débat avait défrayé la chronique. « J’appartiens à l’école de Abderrahim Bouaâbid qui a toujours dit que la politique est avant tout une question de moralité », résume ainsi ce quadra qui siègera au côté de son camarade casablancais Mohamed Chennaoui.
Assistera-t-on à un effet boule de neige parmi les élus de la nation ? C’est à suivre…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus