La fièvre Daech ressentie en Allemagne

0 52
Le ministre bavarois de l’Intérieur Joachim Herrmann a annoncé qu’un drapeau de l’Etat islamique (EI) avait été retrouvé mardi 19 juillet au domicile du demandeur d’asile afghan qui, la veille, avait blessé à la hache quatre personnes dans un train régional allemand, près de Würzburg, en Allemagne du Sud. L’auteur de l’attaque a été abattu alors qu’il prenait la fuite.
Dès lundi, le ministre de l’Intérieur de Bavière indiquait que cette attaque était « probablement » un « attentat islamiste ». L’annonce de la découverte d’un drapeau islamique au domicile du présumé terroriste va dans ce sens. Les faits ont été commis par un demandeur d’asile afghan de 17 ans.
« Lors de la fouille de la chambre où il vivait un drapeau de l’EI fabriqué artisanalement a été retrouvé », a déclaré le responsable conservateur à la chaîne de télévision publique ZDF, évoquant aussi un témoin affirmant que le jeune agresseur a crié « Allah Akbar » (Dieu est grand).
Après la France, par deux fois frappée par la terreur de Daech (le drame de Nice confirme la dérive barbare) et la Belgique, c’est autour de l’Allemagne de subir les affres du terrorisme aveugle…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus