Finances Publiques: Moins de déficit du Trésor à fin mai

0 21
Finances Publiques: Moins de déficit du Trésor à fin mai

Le déficit du Trésor accuse un baisse de près de 8% à fin mai.
Le comportement des recettes et l’endiguement des dépenses expliquent cette donne.

Selon le dernier bulletin mensuel de statistiques des Finances Publiques, à fin mai 2019, l’exécution de la Loi de Finances fait ressortir une hausse de 8,2% des recettes ordinaires brutes résultant de la hausse des recettes douanières nettes de 2,6%, portée par l’accroissement de la Taxe Intérieure de Consommation –TIC- sur les produits énergétiques de 7,1% à 6,2 Mrds Dh et de la TVA à l’importation de 3,3% à 15,2 Mrds Dh, contrebalancée par la baisse des droits de douane de 6,9% à 3,7 Mrds Dh.

De son coté  la TIC sur les tabacs manufacturés a connu une augmentation de 15,8% à 4,5 Mrds Dh et celle des autres TIC de 1,8% à 606 MDH.

La fiscalité domestique signe pour sa part une progression de 5,3% à 55,7 Mrds Dh, compte tenu des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de  3,8 Mrds Dh, notamment les recettes de la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices de 1,9 Mrd Dh ainsi que l’IR (+10,2% à 19,9 Mrds Dh) et de l’IS (+0,5% à 16,9 Mrds Dh), légèrement contrebalancée par la baisse des majorations de retard de 12,9%, des droits d’enregistrement et de timbre de 0,8% et de la TVA à l’intérieur de 9,5% en lien avec les remboursements supportés par le budget général de 3,4 Mrds Dh.

Sur le volet dépenses, celles  ordinaires ont enregistré un accroissement de 5,3% à 98,1 Mrds Dh intégrant la hausse de 1,1% des dépenses de biens et services à 75,5 Mrds Dh, de 3,5% des intérêts de la dette à 12,1 Mrds Dh, de 53,7% à 6,7 Mrds Dh des émissions de la compensation, et de 53,4% des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux à 3,8 Mrds Dh. Dans ces conditions, le solde ordinaire ressort négatif à -1,2 Mrds Dh (contre  un solde positif de 20 Mrds Dh l’année précédente).

Au final et compte tenu du solde positif de 9,3 Mrds Dh dégagé par les Comptes Spéciaux du Trésor –CST- et des services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA) et de la hausse de 8,4% des dépenses d’investissement à 29,7 Mrds Dh, le déficit budgétaire s’allège de 7,9% comparativement à la même période en 2018 à -21,6 Mrds Dh.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus