Fondation Mohammed VI pour le développement durable : Des projets porteurs à Antsirabe

0
Poursuivant son séjour à Madagascar, le Roi Mohammed VI et le président Hery Rajaonarimampianina, ont procédé mercredi à Antsirabe, au lancement des travaux de construction de l’hôpital « Mère et enfant » et d’un complexe de formation professionnelle.
Ces projets de 220 MDH, financés par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, confirment la vision royale constante en faveur d’une coopération Sud-Sud forte, agissante et solidaire.
L’hôpital « Mère et enfant », réalisé sur une superficie de 50.000 m², dont 8.000 m² couverte, entrera en service en mars 2019 et fournira des prestations concernant le traitement des pathologies de la mère et de l’enfant et la prise en charge des grossesses en particulier les grossesses à risque. Parmi ses missions figure aussi la contribution à la réduction de la mortalité maternelle et infantile, à la formation et au transfert des compétences médicales et paramédicales.
Cette structure dont le coût est de 160 MDH sera édifiée entièrement en rez-de-chaussée pour une exploitation optimisée et sécurisée avec une architecture intégrée au paysage urbain local et favorisant la fonctionnalité des espaces. Dotée de 70 lits, elle comprend des blocs fonctionnels communicants par des couloirs larges et éclairés, ainsi que des unités de soins intensifs et de réanimation maternelle, de néonatalogie pour la prise en charge des bébés à risque et de consultations gynécologiques et pédiatriques. L’établissement comporte aussi un plateau technique composé de trois salles opératoires dont une septique et d’autres pour l’accouchement et l’imagerie (scanner, échographes standards et cardiaques), ainsi qu’un laboratoire spécialisé
Quant au complexe de formation professionnelle qui s’étale sur une superficie globale de 25.000 m², dont 8.000 m² couvertes, il mobilise un budget de 60 MDH, dont 10 MDH d’assistance technique prise en charge par l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), et sera fin prêt en octobre 2018. Avec une capacité d’accueil de 1000 stagiaires, le complexe, qui sera réalisé en partenariat avec l’OFPPT, le ministère malgache de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle et la commune urbaine d’Antsirabe, assure 21 filières de formation, dont 12 du secteur du BTP et neuf dans le domaine du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. Il permettra la formation de techniciens spécialisés (gros œuvres et géomètres topographes), de techniciens (chef de chantier TP, dessinateur de bâtiment, peintre décorateur en bâtiment), ainsi que des ouvriers qualifiés en maçonnerie, en plomberie sanitaire, en menuiserie bois et aluminium, des électriciens spécialisés en bâtiment, des plâtriers, des carreleurs et des peintres vitriers.
Pour la filière tourisme, hôtellerie et restauration, le complexe assure des formations de technicien spécialisé dans les domaines de la gestion hôtelière, d’agence de voyage, de technicien (cuisine, service de restauration, boulangerie pâtisserie et réception d’hôtel), ainsi que des employés d’étages, des agents de restauration et en chocolaterie-confiserie.
Créée en 2008 à l’initiative du souverain, la Fondation Mohammed VI pour le développement durable mène une vingtaine d’initiatives dans sept pays en l’occurrence le Sénégal, le Mali, la Guinée Conakry, la Guinée Bissau, la Côte d’Ivoire, le Gabon et Madagascar.
Organisation à but non lucratif, la Fondation met le développement humain au cœur de sa stratégie d’action, en œuvrant en faveur de la promotion de l’accès à la santé et à l’éducation, du développement socio-économique de ces pays, et de l’élaboration de programmes de lutte contre la pauvreté.
Dans le domaine de la santé, la Fondation compte à son actif la construction et l’équipement de la clinique d’ophtalmologie Mohammed VI de Dakar, d’une clinique périnatale à Bamako, d’un hôpital « Mère et Enfant » à Conakry et d’un Centre de restauration pour les patients hospitalisés (en projet) au Rwanda, outre la donation de médicaments et d’équipement biomédical au profit des autorités sanitaires du Sénégal, de Côte d’Ivoire, du Gabon et de Guinée-Bissau.
Pour ce qui est des actions entreprises dans les secteurs de l’éducation et de la formation, les projets de la Fondation portent notamment sur la construction et l’équipement de centres de formation professionnelle dans les métiers du tourisme, du BTP, de la santé, du transport et de la logistique, ainsi que la construction d’écoles primaires dans plusieurs pays du continent.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus