Football: Al Akhawayn, cadre parfait pour la préparation des sportifs de haut niveau à Ifrane 

L’université Al Akhawayn à Ifrane est incontestablement un cadre parfait pour la préparation des sportifs des élites nationales pour les compétitions internationales à leur tête les Jeux Olympiques. Notre confrère de la MAP a interviewé Adil Kaman, responsable des affaires sportives à l’université Al Akhawayn.

0 5 530
Adil Kaman, responsable des affaires sportives à l’université Al Akhawayn.

Dans le cadre du partenariat qui lie le Comité national olympique marocain (CNOM) à l’Université Al Akhawayn à Ifrane (AUI), l’institution universitaire a ouvert ses portes aux athlètes marocains qualifiés pour les Jeux Olympiques prévus l’été prochain à Tokyo, pour se préparer dans des conditions idéales.

A travers la mise à disposition de ses différentes installations sportives qui répondent aux normes internationales approuvées pour assurer des entraînements de qualité, l’Université a accueilli des centaines de sportifs de fédérations sportives nationales leur permettant des stages en prévision des échéances continentales et internationales.

Après la Fédération royale marocaine de cyclisme, qui a organisé un stage début septembre à l’AUI, c’est au tour des boxeurs et des taekwondoïstes qualifiés aux JO de Tokyo de prendre la direction d’Ifrane pour poursuivre leurs préparations pour la grand-messe internationale.

Pour le responsable des affaires sportives à l’AUI, Adil Kaman, les fédérations sportives nationales ont eu de grandes difficultés à organiser des stages de préparation en raison de la pandémie de coronavirus qui a provoqué une paralysie totale du sport au Maroc et à l’étranger et a conduit à l’annulation ou au report de nombreuses compétitions sportives.

Les fédérations ont ainsi pris contact avec l’Université afin d’utiliser ses installations sportives et permettre aux athlètes marocains qualifiés pour les JO de se préparer dans de bonnes conditions, a expliqué M. Kaman dans une déclaration à la MAP.

Ces formations sont conduites dans le respect des conditions sanitaires et des mesures de précaution fixées par les autorités compétentes pour endiguer la propagation de la pandémie, a souligné M. Kaman, précisant que les athlètes et les staffs techniques sont tenus d’effectuer un test de dépistage du Covid-19, et ce 48 ​​heures avant de rejoindre l’institution universitaire qu’ils ne peuvent quitter, durant toute la période du stage, sauf en cas d’extrême urgence.

À cet égard, M. Kaman a assuré que les préparatifs des athlètes vont bon train, mettant en avant les efforts déployés par l’Université en coordination avec le CNOM pour mettre à la disposition des sportifs des conditions appropriées et assurer un entraînement de haut niveau.

Le responsable a rappelé que l’AUI opère sur deux fronts, d’une part en offrant ses installations à la préparation des athlètes et d’autre part en formant des athlètes et des entraîneurs au plus haut niveau dans certains domaines, tels que la gestion sportive et la préparation psychologique des athlètes.

Dans le même contexte, il a fait savoir que certaines matières liées au sport sont enseignées à l’Université, outre des cours de nutrition dispensés par des enseignants de qualité.

Ces stages d’entraînement s’inscrivent dans le cadre du soutien apporté par le CNOM aux fédérations sportives dans l’objectif de fournir des ressources financières supplémentaires visant l’amélioration des conditions de préparation des athlètes de haut niveau en prévision de la participation aux JO.

 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus