Football: Lorsque Boudrika prêche l’ignorance

0
Dans le sport en général et pour football en particulier, les dirigeants ignorants qui prêchent l’ignorance sont légion. C’est le cas de Mohamed Boudrika, l’ex-président du RCA entre autres.
Après avoir traîné derrière lui des casseroles sur fond de procès qui lui ont été intentés en justice par le président de la FRMF et de l’actuel président du RCA, après avoir asphyxié le club par un passif financier lourd, M. Boudrika adopte aujourd’hui un profil bas avec tout le monde.
Sauf avec les adhérents du club qui ont légitimement soulevé le problème de la refonte des statuts et leur conformité avec la législation sportive en vigueur. Là, Boudrika s’en tamponne le coquillard et ne les entend pas de cette oreille. Au point que le promoteur en lui qui excelle dans la spéculation immobilière s’est arrogé sans vergogne le droit de jouer au juriste malgré lui qui prêche l’ignorance.
Boudrika est de cette caste de dirigeants qui font souvent dire à la loi ce que la loi ne stipule pas. Il prétend voir déjà une refonte des statuts et une mise de leur conformité avec la loi 30-09 et ses textes d’application. Et que cette mue statutaire s’est faite dans un registre d’association unidisciplinaire c’est à dire le RCA-section Football .
Diantre! Tout ce que prétend Boudrika est archi-faux.
D’abord, la section d’une association omnisports n’a pas le droit de s’organiser indépendamment quand on se réfère à l’article 8 de la loi 30-09. En d’autres termes, la loi ne donne pas droit aux adhérents d’une section de décider ou non du caractère unidisciplinaire ou pluridisciplinaire. Et en dernier lieu, l’entrée en vigueur des statuts d’une association est tributaire de la validation obligatoire du ministre de la Jeunesse et des sports et une fine de l’agrément accordé par le ministère.
Boudrika prétend même une mise en conformité à la loi sur le sport avant même la promulgation du texte d’application, cet arrêté du ministre de la Jeunesse et des sports relatif aux statuts -types des associations. Comme quoi,,Boudrika avait mis la charrue avant les bœufs. Et il persiste à prêcher dans le désert et à pondre des bêtises.
Est-ce avec des dirigeants de la trempe de Boudrika qu’on va injecter le professionnalisme dans le football, un football malade de ses dirigeants béné…vole!

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus