Ford : Le relais Maroc

Ford Motor Company étend ses opérations en Afrique du Nord avec un nouveau bureau de vente régional à Casablanca et un bureau d’achat à Tanger. Le constructeur US compte introduire sept nouveaux véhicules cette année sur le marché d’Afrique du Nord, des introductions qui passeraient par Casablanca, et envisage de doubler la quantité des pièces achetées auprès de ses fournisseurs en Afrique du Nord. Le réseau des fournisseurs automobiles, en constante progression dans la région, notamment au Maroc, fournira entre autres des pièces à l’usine d’assemblage de Ford à Valence, en Espagne, réalisée avec un investissement de 2,3 milliards d’Euros. “Afin de soutenir le développement de notre production à Valence, la quantité de pièces Ford provenant notamment du Maroc augmentera de manière exponentielle », a déclaré Kalyana Sivagnama, Directeur de Ford Afrique du Nord et Moyen orient. Cela se traduit par « des milliers d’emplois indirects et des investissements de plusieurs millions de dollars.” Pour sa part, M. Bouhdoud, ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, assurait à l’occasion que le Maroc possède tous les atouts : d’excellentes infrastructures, un sens aigu des affaires, des ressources humaines qualifiées, un réseau de sous-traitance automobile de qualité mondiale, un positionnement stratégique et une stratégie industrielle ambitieuse. Des qualités confirmées par le directeur de Ford MENA qui s’est déclaré « très heureux » d’associer le Maroc afin d’étendre les opérations de Ford en Afrique du Nord.  Ces entités développées peuvent actuellement  produire 450.000 véhicules par an et elles sont suffisamment flexibles pour permettre un ajustement des volumes entre les six plaques signalétiques assemblées : Mondeo, Kuga, S-MAX, Galaxy, Tourneo Connect et Transit Connect. Les entités fabriquent actuellement des wagons Fusion, des cinq portes et des quatre portes parmi lesquelles les modèles Fusion hybride, Kuga SUV, Transit Connect (VUL) et Tourneo Connect pour les personnes actives. Récemment, les entités ont commencé la production des nouveaux S-MAX et Galaxy (monospaces) ainsi que la Fusion. Le responsable communication du groupe Ford pour la région Mena, Trevor C. Hale,  a précisé que le constructeur compte actuellement «cinq principaux fournisseurs» au Maroc, pour la fabrication de volants, housses de siège et câblages.  A ce niveau, les plateformes commerciales  de Casablanca et  Tanger vont permettre de tripler les approvisionnements de Ford au Maroc afin d’y atteindre jusqu’à 600 millions d’euros pour combler la demande émanant des usines du sud de l’Europe. “Le volet le plus important de cette expansion va consister à apporter aux consommateurs les véhicules qu’ils veulent et à donner plus de valeur aux marchés à travers l’Afrique du Nord”, a déclaré Sivagnama. Du côté marocain, le ministre a souligné que « la présence d’un constructeur de cette renommée impactera de manière positive et significative » l’économie marocaine et surtout permettra au Maroc de s’affirmer sur l’échiquier automobile mondial. C’est chose faite par PSA aussi…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus