Ford vise la neutralité carbone d’ici 2050

Ford,  le seul constructeur d’automobile US qui s’est engagé à réduire ses émissions de CO2, pousse ses ambitions éco-responsable plus loin et promet de devenir neutre en carbone d’ici 2050.  Un objectif réaliste que Ford tentera d’atteindre en ciblant trois domaines qui représentent environ 95% de ses émissions de CO2, à savoir l’usage des véhicules, la base d’approvisionnement et les installations de l’entreprise. 

0 5 493
Ford vise la neutralité carbone d'ici 2050

Dans le cadre de son 21ème rapport sur le développement durable, Ford Motor Company a annoncé son ambition de réaliser la neutralité carbone à l’échelle mondiale à l’horizon 2050, tout en fixant des objectifs intermédiaires pour faire face à l’urgence du changement climatique. La neutralité carbone signifie atteindre zéro émission de dioxyde de carbone en équilibrant l’émission du carbone et son élimination. 

Pour réaliser son objectif, le constructeur US ciblera trois domaines qui représentent environ 95% de ses émissions de CO2 – l’utilisation des véhicules, la base d’approvisionnement et les installations de l’entreprise. Le Groupe déclare qu’il fixait l’objectif 2050 pleinement conscient des défis, y compris l’acceptation par les clients, les réglementations gouvernementales, les conditions économiques et la disponibilité de l’électricité et des carburants renouvelables et neutres en carbone. 

« Nous pensons que la fabrication de véhicules de qualité et le maintien d’une entreprise solide ne doivent pas se faire au détriment de la protection de notre planète, » a déclaré Bob Holycross, Vice-Président, responsable du développement durable, de l’environnement et de la sécurité. « Nous savons qu’atteindre la neutralité carbone en 2050 est un défi de taille et nous ne possédons pas encore toutes les réponses, mais nous sommes déterminés à travailler avec tous nos partenaires et intervenants pour y arriver. » Ford travaille également à l’élaboration d’objectifs approuvés par l’initiative Science Based Targets pour les émissions des : Etape 1, Etape 2 et Etape 3. L’étape 1 couvre les émissions directes des sources détenues ou contrôlées par Ford, tandis que l’étape 2 couvre les émissions indirectes de la production d’électricité, de vapeur, de chauffage et de refroidissement achetés et utilisés par l’entreprise. L’étape 3 couvre les émissions des véhicules en circulation vendus par Ford. 

En 2019, Ford a élargi sa stratégie climatique afin de trouver des moyens plus efficaces pour intégrer les désirs et les besoins des gens, les possibilités de la technologie et les exigences de la réussite commerciale, en utilisant une approche centrée sur l’être humain et sur la créativité. Une équipe pluridisciplinaire d’experts issus du monde entier, a mis au point une approche sur la neutralité carbone de l’entreprise, en analysant des informations sur l’environnement, les clients, la technologie, la législation, l’énergie, les approches concurrentielles, les évaluations de cycle de vie et autres tendances. 

Cependant, relever le défi du changement climatique est une responsabilité clé ainsi qu’une priorité stratégique pour Ford. Cela implique notamment de limiter l’augmentation de la température globale conformément à l’accord de Paris. Mindy Lubber, PDG et président de Ceres, une organisation à but non-lucratif de développement durable, a salué l’objectif à long terme de Ford et a encouragé d’autres entreprises à faire de même. « Nous félicitons Ford pour son engagement de devenir neutre en carbone d’ici 2050, » a- t-elle déclaré. « Ford reconnaît l’urgence de faire face au changement climatique et nous recommandons vivement que d’autres entreprises prennent des mesures et s’engagent à atteindre des objectifs basés sur des principes scientifiques au sein de leurs entreprises mondiales. » Ford a déjà investi plus de 11,5 milliards de dollars dans les véhicules électriques, introduisant des versions zéro émission de certains de ses modèles les plus populaires dont le Mustang Mach-E, le fourgon commercial Transit VE et le camion F-150 électrique qui sera sur le marché mi-2022.  L’entreprise a précédemment annoncé son plan d’utiliser 100% d’énergie renouvelable d’origine locale pour toutes les usines de fabrication dans le monde d’ici 2035, ce qui signifie que l’énergie proviendra de sources qui se régénèrent naturellement – comme l’énergie hydroélectrique, géothermique ou éolienne et solaire.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus