Formation de gouvernement: La méthode El-Othmani à l’épreuve…

1
Les Marocains vont découvrir avec Saad Eddine El Othmani une autre facette du personnel politique du PJD. Celui que le Roi a choisi pour remplacer A. Benkirane pour sortir de l’impasse les tractations pour la composition de la majorité gouvernementale n’est pas inconnu au bataillon. Il avait déjà défrayé la chronique lorsqu’il était à la tête de la diplomatie marocaine. Mais c’est dans d’autres habits, moins corsetés et plus amples, que le chef de gouvernement désigné est appelé à retisser les liens de confiance avec les autres formations politiques fortement déstabilisées par l’entêtement de Benkirane. Dans la rhétorique au moins, la nouvelle star du PJD qui s’est dit surpris par le choix royal, a le mérite de ne pas user et abuser de la zoologie. Exit donc les crapauds et autres crocodiles.
Plus, on sera même surpris de voir sa logorrhée expurgées des renvois eschatologiques opposant anges et démons. Plus scientifique dans sa démarche, c’est-à-dire en faisant preuve de plus de rigueur, S. El Othmani sait comment et quand arrondir les ongles. Ce qui l’empêchera, on s’en doute, de se retrouver dans l’angle mort dans lequel s’est précipité le trublion Benkirane. C’est donc avec un homme de consensus que les divers partenaires politiques sont appelés à composer. Est-il étonnant dès lors que la première délégation qui sera reçue au siège du PJD par le chef de gouvernement désigné soit celle du PAM ? Les psychanalystes sont réputés pour le talent qu’ils ont à pouvoir naviguer entre les eaux. A. El Othmani ne dérogera pas à cette règle. Celle qui n’est pas sans rappeler la nouvelle orientation constatée au niveau des diverses formations islamistes qui ont réussi à se maintenir sur l’échiquier politique depuis le célèbre « Printemps arabe ». L’ange du tunisien Ghannouchi, lui aussi membre de la Confrérie des Frères musulmans, ne virevolte pas loin.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus