Franc-maçonnerie : Cabale à la GLM

0 82

Selon des sources dignes de foi, le cercle des francs-maçons marocains aurait été victime d’une scission alimentée par des appétits de domination exprimés par de hauts dignitaires du Royaume. La Grande Loge du Maroc se serait donc scindée en deux à l’heure où les membres de la confrérie cherchaient les moyens de redonner plus d’aura à leur structure. « La tension était tellement forte et les avis très partagés quant aux véritables desseins déstabilisateurs des frondeurs pour que l’on puisse continuer à travailler en parfaite intelligence, entre frères, la main dans la main », déplore un acteur de poids de la GLM. Sous le sceau de la confidence, il rappelle les coups bas que les frondeurs avaient orchestrés pour vider la confrérie de sa substance. « Pas même notre site web n’a été épargné », souligne-t-il. Mais le plus grave est que les promoteurs de la sédition « nourrissent d’autres desseins des plus abscons pour le Royaume et pour ses institutions solidement ancrées. » Pour mémoire, un observateur de la confrérie rappelle que les acteurs de cette cabale ont eu l’outrecuidance de signer un pacte avec le diable. En se soumettant aux sombres desseins de la confrérie algérienne.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus