Gazoduc maroco-nigérian : Concrétiser un projet d’envergure

0
Ambitieux, le projet de gazoduc devant relier le Nigéria au Maroc entre dans une nouvelle phase post-concrétisation. C’est dans ce cadre-là qu’il faudra placer la réunion de travail ad hoc présidée, mardi dernier, par SM le Roi Mohammed VI au Palais Royal de Casablanca. Dans un communiqué du cabinet royal, on précise que cette séance de travail à laquelle ont pris part des responsables marocains et nigérians, « s’inscrit dans le cadre des mesures concrètes visant à promouvoir ce projet régional structurant pour l’ensemble des pays de la région » que la gazoduc devrait traverser. En effet, plusieurs pays d’Afrique de l’ouest sont appelés à bénéficier de ce projet d’envergure. Les discussions ont porté, lors de cette séance de travail, sur la faisabilité technique ainsi que sur le financement du projet. Le communiqué précise que « ce gazoduc de portée stratégique, susceptible d’être relié au marché européen, favorisera l’émergence d’une zone nord-ouest africaine intégrée et permettra à la région d’atteindre l’indépendance énergétique, d’accélérer les projets d’électrification au bénéfice des populations et de développer des activités économiques et industrielles importantes. » Cette séance de travail a réuni, du côté marocain, le Chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, les conseillers royaux, Fouad Ali El Himma et Yassir Zenagui, le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement par Intérim, Moulay Hafid Elalamy, le Président-Directeur Général du Groupe OCP, Mostafa Terrab, la directrice générale de l’Office national des Hydrocarbures et des Mines, Amina Benkhadra, le Président du Directoire de l’Agence Marocaine des Energies Renouvelables (MASEN), Mustapha Bakkoury et le directeur de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable, Ali Fassi Fihri; Et du côté nigérian, Ahmed Abubakar Rufai, Conseiller du Président nigérian, Said Farouk Garba, directeur général chargé de l’ingénierie et des services techniques à la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), Ahmed Ali Adamu, directeur général chargé du droit commercial à la à la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), Ibrahim Audu, Ingénieur de projet à la Nigeria Gas Processing and Transportation Company (NGPTC), Usman Yusuf, directeur général des Ressources, du Gaz et de l’Energie, et Ibraheem Folorunsho Ajadi, chargé d’affaires à l’ambassade de la République Fédérale du Nigeria à Rabat ».
Il y a lieu de rappeler que le projet de gazoduc a été lancé à Marrakech lors de la rencontre tenue entre les deux chefs d’état en marge de la Cop 22 et finalisé à Abuja.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus