The news is by your side.

Gazoduc Nigeria-Maroc : Le projet se précise…

0 201

Animant une conférence de presse, T. Sylva a souligné que le projet est toujours au stade de la conception technique initiale. Le coût du projet sera déterminé au terme de ces études, a-t-il assuré. En avril dernier, la société d’ingénierie australienne WorleyParsons a annoncé  que le Maroc et le Nigeria lui ont attribué le contrat pour exécuter la phase II des études techniques préliminaires liées à ce gazoduc, long de près de 7 000 kilomètres. « Le ministère des Ressources pétrolières a présenté trois notes au Conseil. Dans la première note, le Conseil a approuvé l’exécution par la NNPC du protocole d’accord avec la CEDEAO pour la construction du gazoduc Nigeria-Maroc », rapporte l’agence NAN. « Ce gazoduc doit acheminer le gaz vers plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, vers le Maroc et, à travers le Maroc, vers l’Espagne et l’Europe », précise le ministre nigérian. Le projet devrait transporter du gaz depuis le Nigeria vers tous les pays côtiers plus au nord (Bénin, Togo, Ghana, Côte d’Ivoire, Libéria, Sierra Leone, Guinée, Guinée-Bissau, Gambie, Sénégal et Mauritanie), jusqu’à Tanger, au Maroc puis Cadix en Espagne, rapportent les médias locaux.

Ce mégaprojet, géré par l’Office national marocain des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), a été annoncé en décembre 2016, lors de la visite du roi Mohammed VI au Nigéria. Les deux chefs d’Etat ont présidé, le 11 juin 2018 à Rabat, la cérémonie de signature de l’accord de réalisation du gazoduc.

Pour rappel, les acteurs du secteur énergétique de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avaient proposé, en décembre 2020 à Ouagadougou, de «poursuivre les discussions avec les promoteurs du projet du Gazoduc Nigeria-Maroc (NMGP) en vue de la conclusion d’un Mémorandum d’entente».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.