Global Oil Shale recentre ses activités à Tarfaya : Une cimenterie à 3 milliards de dirhams

0
Après avoir constaté l’inopportunité conjoncturelle d’investir dans la production de pétrole non-conventionnel tel que le biocarburant, ou encore le schiste bitumineux- baisse des cours oblige-, le groupe finlandais Global Oil Shale (GOS) a finalement décidé de concentrer ses activités au Maroc sur la production du ciment. Dans ce cadre, le groupe qui possède des projets au Maroc et en Australie a décidé de construire une méga-cimenterie à Tarfaya. Cet investissement de 3 milliards de dirhams a obtenu le feu vert du Conseil d’administration de firme scandinave.
L’entreprise finlandaise compte exploiter un gisement qui s’étend sur une superficie d’environ 2.500 km² à l’est de la ville de Tarfaya, pour la production de pas moins de 1,6 million de tonnes de ciment par an. Cette capacité de production dont sera dotée la future cimenterie représente près de la moitié de la capacité de la plus grande cimenterie du Royaume, Lafarge à Bouskoura (3 millions de tonnes par an).
La production de cette unité devrait non seulement être dédiée aux provinces du sud, mais devrait également être destinée à l’export vers les marchés de l’Afrique de l’Ouest qui présentent d’énormes opportunités. En attendant que l’investisseur finlandais boucle le financement de cet ambitieux projet, celui-ci devrait être le plus important jamais réalisé par un investisseur scandinave dans le pays.
Par ailleurs et parallèlement à cette décision, le conseil d’administration du groupe a également acté la mise en veilleuse de ses ambitions de production de pétrole à base de schistes bitumineux (qui fait l’objet d’une convention signée avec l’ONHYM depuis 2012).
A rappeler que le groupe comptait, dans une phase initiale, combiner la production d’électricité et la production de ciment en utilisant la ressource de schistes bitumineux de surface en tant que principale matière première.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus