The news is by your side.

Golan syrien : Une figure de la résistance tuée par des snipers israéliens

0 264

M. Al-Saleh est né dans le village de Majdal Chams en 1967, est l’un des héros de la résistance dans le Golan syrien occupé. Il a été arrêté par les forces d’occupation israéliennes pour la première fois en 1983. Après l’avoir libéré, elles l’ont arrêté de nouveau en 1985 pour passer 12 ans dans les geôles de l’occupation et le libérer en 1997.
Depuis, M. Al-Saleh a été la cible de plusieurs tentatives d’assassinat, notamment en 2011, lorsque les forces d’occupation israéliennes avaient ouvert le feu à plusieurs reprises sur sa maison à Ain al-Tineh. Mais ceci ne l’a pas dissuadé de rester dans cette région proche de Majdal Chams. Le défunt est marié et père d’un enfant nommé Golan.
Le mouvement Hamas a regretté cet assassinat. Dans son communiqué, il a affirmé que« le détenu libéré, le martyr Medhat Al-Saleh, était un résistant à l’occupation, qui refusait l’annexion du Golan par l’occupation sioniste et mettait l’accent sur l’unité du peuple et des terres syriennes ».
Le communiqué ajoute que « le crime d’assassinat du détenu libéré, le martyr Medhat Al-Saleh, dévoile la mentalité sioniste sanguinaire basée sur le meurtre et le terrorisme », notant que « ce crime odieux n’affaiblira pas la résistance ni la fermeté de notre peuple dans le Golan occupé qui rejettent les projets sionistes. »
Le Jihad islamique s’est à l’hommage rendu au martyr et adressé ses condoléances à sa famille et à ses compagnons, soulignant que « le sang du martyr sera une malédiction qui poursuivra les occupants sionistes jusqu’à ce qu’ils soient chassés du Golan et de toute la Palestine. » Idem pour le Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP) qui a condamné l’assassinat du prisonnier syrien libéré, soulignant que « cet assassinat lâche n’affectera pas nos résistants du Golan », estimant qu’il s’inscrit dans le contexte des crimes continus de l’occupation qui ciblent les militants et les résistants sur le sol syrien, en particulier le Golan syrien occupé.
Les comités de résistance en Palestine ont également regretté le martyr, notant dans un communiqué que « l’assassinat illustre la brutalité et l’arrogance israélienne et constitue une agression à la nation entière ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.