The news is by your side.

Google et Amazon au service d’Israël : Des salariés dénoncent un crime contre les Palestiniens

0 342

Selon le journal britannique The Guardian, les salariés, travaillant dans ces grandes entreprises internationales, ont préféré garder l’anonymat par crainte de représailles.
« En tant qu’employés de Google et d’Amazon, d’origines culturelles et ethniques diverses, nous pensons que la technologie que nous mettons en place doit servir au développement de tous les gens, y compris tous les utilisateurs (…) », affirme la pétition. Laquelle souligne : « Nous sommes moralement obligés de dénoncer les violations de ces valeurs fondamentales. Raison pour laquelle nous exigeons de nos entreprises et de nos propriétaires de se retirer du projet ‘Nimbus’ et de rompre tout lien avec l’armée israélienne. Vu qu’environ 90 employés de Google et plus de 300 autres d’Amazon ont signé cette pétition ».
Les signataires ont qualifié « d’agressives les contrats conclus entre Google et Amazon d’une part et des organisations telles que le département américain de la Défense, les services de police d’État et autres. Ces contrats font partie d’un schéma inquiétant encourageant le militarisme, et le manque de transparence … » A leurs yeux, « ces entreprises continuent à suivre la même méthode, contraignant les employeurs à signer le contrat ‘Projet Nimbus’ pour vendre la technologie dangereuse à l’armée et au gouvernement israéliens, car il a été signé dans la même semaine au cours de laquelle l’armée a lancé sa dernière agression contre la bande de Gaza, à la mi-mai. Cette guerre a entraîné la mort de près de 250 personnes, dont plus de 60 enfants ».
Pour les pétitionnaires, « ce contrat incite l’armée israélienne à pratiquer la discrimination raciale et les déplacements forcés à l’encontre des Palestiniens. Le projet Nimbus est un contrat de 1,2 milliard de dollars, qui vise à fournir des services cloud à l’armée et au gouvernement israéliens, grâce auxquels il impose plus de contrôle sur toutes les données relatives aux Palestiniens de manière illégale et immorale, tout en contribuant à l’expansion de la construction des colonies sur les terres palestiniennes (…) Raison pour laquelle il n’est pas possible de fermer les yeux, car les produits technologiques qui sont utilisés privent les Palestiniens de leurs droits fondamentaux, les forcer à quitter leurs maisons et aide Israël dans son agression contre la bande de Gaza. Ces actes ont même été criminalisés par la Cour pénale internationale, qui a réclamé des enquêtes sur des crimes de guerre ».
Ils ont en outre condamné la décision d’Amazon et de Google de signer le contrat de projet Nimbus avec l’armée israélienne et son gouvernement, « leur demandant de l’annuler, et de ne pas penser à conclure des accords similaires qui nuisent aux utilisateurs », appelant « les travailleurs dans le domaine de la technologie et la communauté internationale à se joindre à eux pour construire un monde technologique qui favorise la sécurité et la dignité ».
« Nous aspirons à un avenir dans lequel la technologie rapproche les gens et rend la vie meilleure pour construire un avenir meilleur. Google et Amazon doivent œuvrer pour mettre fin aux contrats avec n’importe quelle organisation militaire aux États-Unis ou à l’étranger, en raison du préjudice contribuant à cibler et à poursuivre les utilisateurs comme le fait Israël », ont-ils conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.