The news is by your side.

« Grand Prix de l’humour vache » : Gueddar primé

26
Faisant face à une censure répétitive, le caricaturiste marocain Khalid Gueddar, condamné par la justice à maintes reprises et dernièrement menacé de mort suite à sa reprise de la fameuse caricature de l’écrivain jordanien assassiné Nahed Hattar, vient de remporter le « Grand Prix de l’humour vache » lors du 35ème Salon international de la caricature de Saint-Just-le-Martel (Haute-Vienne).
Le 8 octobre restera une date gravée dans l’histoire de la caricature au Maroc, c’est ce jour-là qu’un caricaturiste marocain a pu remporter le « prix de l’humour vache ». Co-lauréat du, avec le belge Michel Kichka, Khalid Gueddar vient de remporter un prix longtemps monopolisé par des caricaturistes issus de pays qui ont une longue tradition dans ce domaine. Pour le directeur de la revue satirique Baboubi, qui avait été condamné à quatre ans de prison avec sursis pour la publication d’une caricature jugée irrespectueuse de la famille royale ainsi que du drapeau national, ce prix « vient porter l’attention sur notre combat pour la paix, pour le rapprochement des cultures, pour la liberté d’expression aussi ».
« Dans ces moments de tensions fortes, l’idée pour nous, c’était dans ces moments de tensions fortes de mettre en lumière deux artistes vivant chacun d’un côté de la Méditerranée et œuvrant au même combat, juste, celui de la paix », a déclaré le président du Salon de la caricature Gérard Vandenbroucke.
Khalid Gueddar et Michel Kichka, tous les deux sont les nouveaux lauréats du Grand Prix de l’humour vache succèdent, ainsi, à la dessinatrice de Charlie Hebdo, Coco.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :