Perspective MED
Actualité à la une

Grippe aviaire : L’ONSSA rassure

La déclaration de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) d’un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène en Algérie (de sous type H7N1) et de cas de la maladie due à H5N8 dans certains pays d’Europe, n’a pas laissé indifférent l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA). Celui-ci a, dans le cadre de la veille sanitaire, « a pris dans l’immédiat un ensemble de mesures préventives pour éviter l’introduction de cette maladie au Maroc », indique un communiqué. Ces mesures qui « entrent dans le cadre du programme de surveillance sanitaire du cheptel avicole au niveau national et aux frontières » ont pour but de « protéger le cheptel national de tout risque pouvant menacer sa sécurité sanitaire ». L’ONSSA prend le soin de souligner que la surveillance concerne tout le territoire national en étroite collaboration avec les services concernés (douanes, Gendarmerie Royale, Autorités Locales, etc.), les vétérinaires du secteur privé et la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole. L’Office tient à travers ce communiqué a affirmé qu’elle a entrepris en coordination avec le Poste de Commandement Central de lutte contre la grippe aviaire plusieurs mesures préventives qui concernent le renforcement de la surveillance et du suivi. Ledit communiqué nous apprend, que le focus a été mis sur les frontières Est, « afin de détecter rapidement toute suspicion de la maladie et prendre les mesures nécessaires dans l’immédiat ». Outre la surveillance terrestre, l’Office a également renforcé le suivi de l’état sanitaire des oiseaux migrateurs au niveau des sites humides, en étroite collaboration avec le Haut-commissariat aux eaux et forêts. Selon la même source, les services de la Douane ainsi que ceux de la Gendarmerie Royale veilleront sur « l’interdiction d’entrée de tous oiseaux, de produits ou de tout matériel avicole ».
Pour rappel, des rumeurs autour de la mort de volailles à cause de l’apparition de la grippe aviaire avaient poussé l’Association nationale des producteurs des viandes de volailles (APV) à publier un démenti.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More