Grosse prise saoudienne des Houthis à Ma’reb ? 

La coalition saoudienne peine de jour en jour du côté de Ma’reb, au centre du Yémen. Le mouvement de résistance Ansarullah renforce sa pression sur l’axe sud et ouest pour réduire la présence militaire saoudienne poussant les tribus ayant longtemps été fidèles à Riyad à lui tourner le dos.

0
Grosse prise saoudienne des Houthis à Ma’reb ? 

Des hommes armés non identifiés ont enlevé, vendredi 8 janvier, un officier saoudien de haut rang et l’ont emmené dans une zone dans le gouvernorat de Ma’reb. Ders sources locales dans le gouvernorat ont déclaré que l’enlèvement de l’officier saoudien a eu lieu avant une réunion prévue avec des membres d’Al-Qaïda à Wadi Ubaida et à laquelle l’officier devrait assister. Les informations ont confirmé que l’enlèvement de l’officier saoudien a eu lieu entre al-Wahq al Janoubi et al-Akd dans la tribu Ubaidah.

Selon ces sources, Saghir ben Aziz, chef d’état-major du ministère de la Défense du « gouvernement Hadi » fidèle aux Émirats arabes unis, a tenu une réunion d’urgence avec un certain nombre de commandants militaires après cet enlèvement qui prouve que « les agents d’Ansarullah ont infiltré notre centre de commandement ».

Lors de la réunion à laquelle ont assisté un certain nombre de notables de Ma’reb, ben Aziz a accusé certaines des tribus de la province, « dont les noms n’ont pas été évoqués par la source », d’être impliquées dans l’enlèvement de l’officier saoudien.

Certaines sources évoquent que l’officier pourrait être le chef d’état-major saoudien, mais l’information n’est pas confirmée. Son rang est assez important puisque Riyad a menacé de lancer des attaques sous 48 heures sur Ma’reb, et ce, contre les tribus accusées de l’avoir kidnappé.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus