The news is by your side.

Guerre contre Daech en Irak : Charqat, en attendant Mossoul

13
Les forces de sécurité irakiennes ont lancé mardi 20 septembre, avec le soutien de milices chiites, une opération destinée à reprendre au groupe EI la ville de Charqat, véritable verrou facilitant l’offensive contre Mossoul. Située sur la rive occidentale du Tigre, la localité de Charqat est à 260 km au nord-ouest de Bagdad et à environ 80 km au sud du bastion jihadiste de Mossoul. Aux alentours, les forces irakiennes ont déjà reconquis plusieurs localités au nord de Charqat. Selon plusieurs sources, l’opération pour libérer Charqat a commencé à 5h30 (soit 2h30 heure locale) depuis plusieurs directions et avec le soutien des forces de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis.
Il y a lieu de rappeler qu’à fin août déjà, les forces irakiennes avaient réussi à bouter les djihadistes hors de Qayyarah, ville à 60 km au sud de Mossoul. Un acquis qui pourrait servir de point de départ pour lancer les opérations vers Mossoul. Le colonel John Dorrian, porte-parole de la coalition internationale anti-jihadistes conduite par Washington, a indiqué que la coalition avait mené 19 frappes aériennes au cours des deux dernières semaines pour préparer l’opération de Charqat. Il s’agit de « nettoyer la zone pour garantir que les voies de ravitaillement (des troupes) soient protégées », a-t-il expliqué.
L’opération est aussi menée en partie par les Unités paramilitaires chiites irakiennes de la mobilisation populaire, alliées du pouvoir irakien et de l’Iran.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :