Hakima El Haite: Fièvre vernaculaire

0 181

Il y a de ces responsables politiques qui gagneraient certainement à garder hermétiquement bien fermée leur bouche pour éviter de multiplier les bourdes. Hakima n’aura pas été sage en s’attaquant bille en tête à son environnement linguistique. Puisque la ministre en charge de l’Environnement n’a rien trouvé de mieux que de souligner devant un parterre de journalistes que lorsqu’elle parle en arabe, elle devient fiévreuse. Les Marocains se souviendront longtemps de la bouche bien dessinée de la ministre qui lui assure des bouffées de chaleur en osant s’attaquer à un quelconque problème dans la langue d’Al-Jahiz. La pauvre ! On la plaint par les changements climatiques qui courent. Surtout que par les temps de chaleur estivale ambiante, elle ne pourrait nullement exiger le moindre ventilo au Chef du gouvernement très regardant sur les dépenses. Un ventilo rien que pour la bouche d’une ministre pour la soulager de la chaleur vernaculaire ambiante, ce serait la demande de trop qui la placerait illico sur la voie de son ex-camarade, lui aussi bien populaire pour avoir pêché par la bouche. L’exilé de Madagh doit certainement garder sur les pigments de sa langue la douceur du chocolat payé par des deniers publics. El Haite qui doit, à coup sûr, bien apprécier la langue maternelle d’une bonne partie de ses concitoyens et pour la promotion de laquelle un Institut a été créé sans pour autant lui assurer la liberté d’intégrer l’école nationale, aurait pu se rabattre sur son paire à la tête de l’Education nationale pour faire des cours de rattrapage… Mais lorsqu’on sait qu’un Belmokhtar reconnaît ne pas maitriser l’arabe, Hakima manquera et de soutien et de cours académiques comme ceux que l’on croise dans les librairies qui se respectent : l’apprentissage de l’arabe en dix leçons ! La sagesse, El Haite doit le savoir pour certainement l’avoir appris durant sa jeunesse, aurait été de respecter le dicton fort édifiant : « le silence est d’or ». Mais que voulez-vous de la part d’une dame qui a bravé tous les obstacles par la grâce de la communication. Elle fera pâlir de jalousie un El Khalfi prompt à assurer que tout est clair. A-t-on été clair ?

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus