HAUT COMMISSARIAT AU PLAN HORIZONS CLAIRS

0 109

Ahmed Lahlimi, Haut-commissaire au Plan, a présenté,
le 21 janvier à Casablanca, l’analyse de la situation macro-
économique en 2014 et les perspectives d’évolution en
2015. Dans cet exercice familier, la prévision de croissance
pour l’année en cours a été livrée : 4.8% contre 2.6% en 2014.
Ces perspectives, à revoir d’ici juin, sont basées sur les dispositions
de la loi de Finances 2015 en matière de dépenses
d’investissement, de fonctionnement et de compensation.
Ces prévisions tablent sur une bonne, voire exceptionnelle,
campagne agricole au vu de la clémence du Ciel. Elles tiennent
en compte, également, l’amélioration de la demande
adressée au Maroc de 4,5% en 2015 au lieu de 4,1% en 2014.
Les transferts des MRE devraient s’accroitre au même rythme
qu’en 2014, soit 1,2%, alors que les recettes touristiques,
après avoir augmenté de 0,2% en 2014, connaitraient une
hausse de près de 1%. Même les investissements directs
étrangers (IDE) consolideraient leur rythme d’accroissement
à 10%. Dans ce contexte, la valeur ajoutée du secteur
primaire devrait progresser de 9,3% (contre un repli de 1,7%
en 2014) et les activités non agricoles s’accroitraient de 4,1%
(au lieu de 3,4%). Ce résultat serait dû à l’amélioration de
3,5% du secteur secondaire et à l’accroissement des activités
du secteur tertiaire de 4,5%. Ce dernier devrait bénéficier de
l’amélioration de la
valeur ajoutée des
administrations publiques
de 3,3% et de
l’accroissement des
services marchands
de 4,7%. Cette croissance
économique
prévue pour 2015
devrait créer un
volume net d’emploi
d’environ 170 000 postes. Dans ce cadre, le taux de chômage
national devrait passer à 9,6% contre 9,8% en 2014.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus