Perspective MED
Actualité à la une

Hommage posthume à Goytisolo: Un Forum d’amitié logé à Marrakech

Un Forum des Amis de l’écrivain espagnol Juan Goytisolo vient de voir le jour à Marrakech lors d’une cérémonie d’hommage organisée à l’occasion du 40e jour de sa disparition. Cette initiative louable a été soutenue par des personnalités de divers horizons, dont Des écrivains, des artistes, des hommes de médias, des intellectuels et des acteurs de la société civile sont à l’origine de cette initiative qui rend hommage à un écrivain de talent, un homme d’action, un militant acharné du métissage des cultures et plus particulièrement à un intellectuel engagé qui a beaucoup fait pour la ville de Marrakech. C’est à J. Goytisolo que l’on doit la consécration en 2001 de la Place mythique de Jamaâ El-Fna en tant que Patrimoine oral et immatériel de l’Humanité par l’Unesco. Le forum se donne pour objectif de perpétuer l’œuvre et la mémoire du défunt, de poursuivre ses actions et ses projets voués à la sauvegarde de la Place en tant que chef-d’œuvre du patrimoine oral de l’humanité. Cette cérémonie d’hommage a aussi été l’occasion pour moult personnalités ayant côtoyé feu Juan Goytisolo de livrer des témoignages sur les grandes qualités tant humaines qu’intellectuelles du lauréat en 2016 du Prix Cervantès, considéré comme le Nobel de la littérature hispanophone, pour qui la fragilité de la Place Jamaâ El-Fna a toujours constitué un sujet de préoccupation récurrent. À ce titre, plusieurs recommandations pouvant servir de feuille de route pour l’action du Forum ont été proposées. Il s’agit, entre autres, de donner le nom de Juan Goytisolo à une institution publique, un boulevard ou au quartier dans lequel il vivait, de transformer sa résidence en un musée portant son nom et comportant toute son œuvre foisonnante et multidimensionnelle et de créer une chaire au nom du défunt à l’Université Cadi Ayyad de la ville.
Les amis de Juan Goytisolo n’ont d’autre part pas manqué de lancer un plaidoyer au Conseil communal pour la restructuration de la Place Jamaâ El-Fna qui a largement contribué au rayonnement de Marrakech à l’international et dont les traditions populaires millénaires courent aujourd’hui le risque de disparaître, à cause notamment des assauts de la modernité incontrôlée, des aménagements de tous bords et du foisonnement d’actions insensées qui ont sérieusement affecté la dynamique de ce cœur battant de la ville. Ils ont de même appelé à un sursaut d’orgueil pour la préservation du patrimoine historique de la Place et le respect scrupuleux des critères sur la base desquels un patrimoine culturel et naturel peut être inscrit dans l’une ou l’autre des listes de l’Unesco.
Décédé le 4 juin dernier à Marrakech à l’âge de 86 ans et enterré à Larache aux côtés de son ami de longue date, l’écrivain français Jean Genet, Juan Goytisolo, surnommé «L’écrivain des deux rives», était connu notamment pour sa défense du monde arabe et son penchant pour l’Amérique latine. Auteur de plus d’une cinquantaine d’essais et de romans, l’essayiste était l’un de ceux qui incarnent le mieux la figure de l’intellectuel engagé. Passeur de cultures entre l’Europe, les Amériques et le monde arabe, cet homme de réflexion et de passion avait élu domicile à Marrakech en 1996 après la mort de sa femme. Dans la Cité ocre, Juan Goytisolo, qui avait remporté, outre le prestigieux Prix Cervantès, les Prix Juan Rulfo de la littérature latino-américaine en 2004 et le Prix national des Lettres espagnoles en 2008, a consacré tout son temps à défendre le patrimoine culturel de la ville, sous sa forme orale et immatérielle, et n’a jamais cessé d’attirer l’attention sur les risques qui pèsent sur la Place Jamaâ El-Fna et qui pourraient conduire à son affaissement.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More