Indépendance de la Catalogne: Le niet ferme de Madrid

0 35

« Je ne veux, ni ne peux, autoriser la consultation sur le droit des Catalans à quitter l’Espagne », a souligné Mariano Rajoy, premier ministre espagnol, dimanche dernier sur l’indépendance de la Catalogne et le référendum qui se prépare à Barcelone. Et de préciser : « Je ne veux pas, c’est à dire qu’il est pour moi impensable que la Catalogne prenne le chemin de l’indépendance. Et je ne peux pas, car selon la Constitution nationale, une telle chose n’est possible que si l’ensemble des Espagnols se prononcent sur cette question. »

Cette sortie du chef de gouvernement espagnol intervient à l’heure où Carles Puigdemont, président indépendantiste du gouvernement régional prépare un référendum en Catalogne pour décréter l’indépendance de la région la plus riche du pays. Les Catalans sont invités au vote en septembre 2017. Une menace réelle qui pèse sur l’unité de l’Espagne. C’est pourquoi Madrid a tenté d’amadouer les indépendantistes en annonçant, en mars 2017, un plan d’investissement de 4,2 milliards d’euros pour la Catalogne.
Le premier ministre espagnol affirme être prêt à « employer tous les moyens pour empêcher la tenue d’un référendum illégal ». Il évoque même la mobilisation de l’armée…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus